AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Portrait du français Davy GALLON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Incredible
French Heavyweight


Power : 1135
Age : 35

MessageSujet: Portrait du français Davy GALLON   Lun 27 Mai 2013 - 11:49

Pour les habitués du 100% fight, vous avez du remarquer depuis plusieurs mois désormais la présence fréquente de Davy GALLON. Finaliste des contenders en -84 (battu par David BEAR), vainqueur de superfights contre David CEVA et Christophe CHAPUIS et demi-finaliste du Grand prix en -77 (battu par BETORANGAL après une victoire sur Samba COULIBALY), Davy est annoncé pour le 15 juin contre Sébastien GRANDIN. Mais faisons un peu plus connaissance avec le normand de l’Adrenaline Fight team.

Davy vient du judo et s'est énormément investi dans ce sport, lui permettant d'intégrer l'équipe de France junior (- 20 ans). Il participe à 5 tournois internationaux sous les couleurs françaises avant de se blesser durement aux 2 épaules lors d’un stage de préparation pour les championnats du monde, lui coûtant malheureusement sa place au sein de l'équipe pendant sa convalescence.

Le goût pour le judo laissa place petit à petit au MMA, qu'il affectionne depuis des années en tant que spectateur. 2 années et 16 kilos plus loin, il se lance, en débarquant dans la salle de Robin Daeder. Là, le coach donne des cours pour ses collègues militaires, parmi lesquels Davy a son ami d'enfance. « Voilà je viens du judo, je ne connais rien en boxe mais je veux devenir un champion de MMA. » Au moins, ça a le mérite d’être clair !

Robin est séduit par le gamin : « Je me suis vite rendu compte qu'effectivement il ne connaissait rien à la boxe mais qu'il avait un cœur de monstre et un potentiel en or. 6 mois plus tard il participait à son premier tournoi en classe espoir (B), au pancrase fight 3 où il gagne 2 combats pour se hisser en finale face à Guerrida Refki mais abandonne suite à une blessure contractée aux cervicales en demi finale !

Les deux complices ont depuis monté l’Adrenaline Fight Team qui a vu le jour en septembre, alors qu’ils travaillaient tous les deux, à s’entrainer là où ils pouvaient, dans des dojos où ils avaient les clefs. En décidant de s’associer, ils ont donc créé leur team, un peu dans l'urgence, mais les premiers résultats sont là (4 champions de Normandie sur 6 engagés, un vice champion de France, et des petits combats un peu partout avec des jeunes qui pour la plupart ont commencé en septembre et se sont permis de bousculer des gars qui avaient des palmarès déjà bien conséquents).

Davy est un guerrier ! Il a l’air gentil comme ça (et il l’est, indéniablement) mais sur le ring, c’est un guerrier qui aime les combats durs, «les bonnes guerres » comme ils les appellent. C’est pour ça que ses meilleurs souvenirs sont contre Fred Wesley, David Bear et David Ceva, 3 combats durs comme ils les affectionnent.
A l’opposé, ses moins bons souvenirs sont aussi ses défaites contre Wesley et Bear car dans ces deux cas, il y avait une ceinture à la clef. Lors de la nuit des défis contre Wesley et lors des contenders contre Bear, les deux en finale. Les deux fois, l’arbitrage est tendu. Contre Fred Wesley, Davy passe un Nord Sud sur lequel il ne tape pas. L'arbitre panique, fait interrompre le combat, mais dans son délire le fait reprendre, ce qui a permis à Fred, gros guerrier, de reprendre ses esprits et de finalement piquer Davy avec une série de coups de genoux en fin de combat et de lui casser le nez. Contre Bear, ce fut une formidable finale, très équilibrée, qui aurait pu basculer dans un sens, comme dans l’autre.

Depuis une paire de mois, Gallon est descendu chez les -77. Dans la tête du coach, cela a toujours été clair. Vu sa taille (1m72), il serait plus à l'aise en 77 Kg après être arrivé à 97 kg ! Sur ses premiers combats, il a du faire de gros cuttings pour descendre à 84 kg, car était hors de question qu’il combatte à 93. Puis, au fur et à mesure de ses prépas physiques, les objectifs fixés étaient toujours atteints. A ce sujet, son coach dit de lui qu’il est « un cadeau à entrainer, à aucun moment il va te dire « qu'il n’aime pas ça », ou « qu'il préfère ça » ou « « je ne ferai pas ça, je lui dis « tu fais ça », il me répond « OK Coach ». Il me dit « coach j'arrive pas a faire ça », je lui remontre, il le fera 2000 fois si il le faut mais il y arrivera. C’est un truc de fou l'abnégation qu'il a, c’est marche ou crève, autant dire qu'en tant que militaire je surkiffe ça (rires) ». C’est donc motivé et progressivement, à force de variations sur les préparations (ils bossent par cycles de 4 à 6 semaines), qu’il s’est tranquillement affûté, et en mi-saison il ne montait plus au dessus de 81 kg. D’où la décision de tenter les 77. Et voilà un nouveau Davy à 77 kg. Une fois la transition faite, il devrait être un candidat très dangereux dans la catégorie.

A court terme, il rêve d’ailleurs de faire partie de l'élite française, d'aller conquérir l'étranger et pourquoi pas, son plus grand rêve, d'aller se faire un nom outre-Atlantique et d’aller le plus loin possible dans sa carrière de combattant.

Un combattant complet, motivé mais aussi un garçon abordable et foncièrement gentil qui revient avec nous sur son entourage. «La chance que j'ai c’est d'avoir pour plus grands fans mes parents, mon frère, ma petite femme et sa famille, ils me suivent à 200 %... ça me donne une motivation supplémentaire. En ce qui concerne mon coach, il est très important pour moi, il est très présent, tant dans ma vie sportive que personnelle, c’est plus qu'un ami, c’est ma famille.... il est très exigeant et rigoureux et c’est exactement ce dont j'ai besoin moi qui suis assez tête en l'air, sans oublier qu'il me fait office de coach, manager, sparring et préparateur physique... pour finir il m'a permis de rencontrer des gens que je respecte énormément pour ne pas dire dont je suis fan tel que M. Jérôme Lebanner, Satoshi Ishii, Jao Assis, Patrick Vallée. »

Merci à Robin Daeder pour son aide sur l’article qu’il dédicace « à tous nos petits gars de l'Adrenaline qui sont de vrais guerriers et avec qui je prends énormément plaisir à enseigner, et nos 2 Stéphanie qui sont des femmes qui imposent le respect pour l'entrain qu'elle mettent à l'entrainement et qui pourrait servir de leçon à pas mal de petits jeunots !!! et bien sûr sans oublier toutes les personnes cité ci-dessus, mes parents, frère, coach, famille et amis sans oublier ma petite femme..... ».

Quant à Davy, il vous donne donc rendez-vous le 15 juin prochain contre Sébastien Grandin.

http://francefight.fr/nouvelles-1313.html
Revenir en haut Aller en bas
http://alnmx3.skyrock.com/
 
Portrait du français Davy GALLON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait : François Yabré
» (dept 14) URBANO trotteur français sauvé grace a la générosité des membres !!!!!!!!!!!!!!!
» Aliaciklo : nouveau fabricant français !
» Gendarmes français en GSX-R1000
» traduction italien, français...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: