AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 série de l'été: les -66 en 2012/2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Incredible
French Heavyweight


Power : 1135
Age : 35

MessageSujet: série de l'été: les -66 en 2012/2013   Ven 12 Juil 2013 - 10:37

S’il est une catégorie dont les français peuvent se vanter d’avoir du beau monde en son sein, c’est bel et bien celle des featherweight. La densité des protagonistes et la qualité des combattants qui y évoluent servent véritablement d’émulation à chacun des champions des-66kg. Cette année a été terriblement animée pour eux.

A l’image du tournoi des -66kg du 100% fight, remporté par l’excellent Teddy Violet, de la Old School Academy. Découvert en fin de saison dernière quand il enleva les contenders, Teddy s’est imposé lors de l’étape supérieure en battant, tour à tour, Moktar Benkaci et Araik Margarian lors du tournoi à Levallois, après avoir fait un combat intermédiaire à l’automne contre Steve Polifonte, histoire de se roder un peu dans la catégorie. Ce triomphe face à deux combattants plus capés que lui lui permit de se parer d’une deuxième ceinture en moins d’un an et de marquer les esprits de chacun.

Araik Margarian (Sambo St Pierre) espérait bien prendre sa revanche sur Teddy Violet lors de l’Urban Boxing mais il devra attendre encore un peu car Teddy s’est blessé peu avant la revanche. Du coup, Araik a quand-même combattu et vaincu le revenant Mohamed Sahnoun que l’on n’avait pas vu depuis plusieurs mois. Six combats dans la saison pour le marseillais avec un total de 4 victoires et 2 défaites : s’il a conservé son bien au PFC contre Fouad Mesdari, il a vécu des instants plus durs au 100% fight (demi-finale tendue contre Mokima et échec en finale donc) et au Fighting Marcou Premium contre Ismaël Padavia, totalement dominateur au sol. Mais le samboiste est bel et bien toujours présent au top !

Ismaël Padavia combat moins mais toujours à bon escient. Sa victoire à Montpellier contre Margarian a semblé pouvoir le lancer totalement mais on ne le reverra alors plus qu’une seule fois dans l’année, en Angleterre, contre Robbie Olivier, un vétéran des cages, vainqueur seulement sur décision d’un Padavia toujours très inspiré. Pour la beauté du geste technique, on aimerait le voir évoluer un peu plus souvent.

Fouad Mesdari a vécu une saison particulière. Après une belle victoire sur Yoann Guérin chez Clément Marcou et la satisfaction d’apparaitre sur la fightcard du Cage Warriors (défaite contre Turner), Fouad a depuis marqué le pas avec ses revers contre Margarian (au Stars Night et au PFC) mais aussi contre Basilo Savari lors de l’Urban Boxing. Son collègue de la MK Légion, le vivace Issem Hasni, monte lui en puissance cette année avec certes un revers en MMA pour démarrer mais 6 victoires de rang par la suite dont la ceinture du LFC remportée. Il faudra évidemment compter sur les deux loustics l’an prochain.

Parallèlement, et un peu loin finalement de ses collègues, un autre sérieux client s’est révélé cette année, sur le circuit européen MMA : je parle évidemment de Tom Duquesnoy. Celui qui sera désormais un Platinium fighter (nouvelle team de Loic Pora) à la rentrée a mis tout le monde d’accord en enlevant le titre de révélation de l’année 2012. Mieux encore, il enlève une médaille de bronze aux Championnats du monde, une victoire sur territoire anglais, mais surtout la ceinture du Belgium Beatdown, remportée de main de maître. Celui qu’on aurait du voir au M-1 (blessé, il a du renoncer), fera sa rentrée fin août outre-manche, au Killacam. Attention, s’il confirme son potentiel, le Fire Kid va faire très très mal !

Toujours leader au classement de la catégorie, Nicolas Joannes a eu jusqu’à trois ceintures en sa possession au cours de l’année: celle acquise au Tadjikistan dans le courant de l’été 2012, celle qu’il a déjà brillamment défendu au SHC et celle du KOC, finalement laissée à Taylor Lapilus lors de leur combat. Joannes est parti s’entrainer et combattre en Thaïlande ces dernières semaines. Matché contre Martin Buschkamp au SHC le 21 septembre, le cognaçais veut confirmer qu’il est bel et bien toujours présent.

Son coéquipier, Souksavanh Kampasath a réalisé une très belle fin de saison après une défaite en MMA en octobre et la déception du Contenders (défaite face à Lapilus en demi-finale). A domicile, il a annihilé Chresus Mokima lors du KOC et réduit les espoirs de Laurent Kamoun à néant lors du co-main event du Ring of Fire à Nantes.

Taylor Lapilus, justement, pourrait être le fighter de l’an prochain s’il parvient à obtenir des combats dignes de son talent et des opportunités dignes des espoirs placés en lui. En élevant les contenders puis en dessaisissant Nicolas Joannes de sa ceinture du KOC, il a frappé un grand combat. Epaulé par Johnny Frachey (qui ne compte qu’un combat cette année, gagné en Scandinavie), Taylor a tut du futur grand !

S’il en est un qui joue de malchance, c’est bel et bien Chresus Mokima. Rarement on a vu combattant aussi endurant que lui. IL n’a jamais l’air fatigué. UN physique impressionnant, une envie tout aussi épatante et pourtant il souffre de résultats en demi-teinte. Au 100% fight, il a fait plus que tenir la dragée haute à Araik Margarian et pourtant on le donne vaincu sur décision partagée. Au Ring of Fire, c’est un no contest. Si ses défaites face à Souksavanh Kampasath au KOC, Taylor Lapilus au 100% ou Rami Aziz en Suède ne souffrent d’aucune contestation, c’est un combattant que l’on aimerait voir briller davantage et être mis en valeur par ses qualités évidentes. Souhaitons-lui une saison 2013/2014 fidèle à son talent.

Installé dans la catégorie depuis deux années, Jérôme Bouisson a fait des combats « intermédiaires » à 68kg. Le premier contre Pierre Bérillon au 100% fight, le second contre Thomas Fadel à Béziers. Espérons pour lui qu’on lui offre de belles occasions de briller à son poids l’an prochain.

Enfin, nous soulignerons aussi le beau travail fourni par Moktar Benkaci de la Sausset Fight Team qui, s’il a échoué trois fois sur décision, a prouvé que son talent et son arsenal n’avaient que peu de comparaison en France. Il a quand-même enchainé les perfs, malgré le résultat, contre Joni Salovaara chez lui, James Brum au Cage Warriors et contre Teddy Violet en demi du tournoi du % fight. Heureusement pour Moktar, son année s’est soldée par une victoire au PFC contre Nicolaï Turcan !

Le reste de la catégorie a aussi connu pas mal de beaux moments : les révélations de Elias Boudegzdame chez Marcou et au PFC, la victoire aux PFC Challengers d’Antoine Gallinaro, la régularité de Yoann Guérin ou encore la belle victoire italienne d’Aurélien Baup.
Revenir en haut Aller en bas
http://alnmx3.skyrock.com/
 
série de l'été: les -66 en 2012/2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2013 - [Corvette] C7 Stingray et cabriolet
» Sorti tout droit du plein rhone !!!
» 2012 - [Lexus] LS V
» mocheté sur moto horrible...
» [Vds] CBR600RR 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: