AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrevue avec Jess "Joker" Liaudin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Entrevue avec Jess "Joker" Liaudin   Sam 4 Nov 2006 - 12:37



Réalisé par High Octane pour le forum www.PRiDEorDiE.com et le site www.FightLife.fr

Jess, pour commencer, je voulais te remercier d'avoir accepté cette entrevue avec nous. J'espère qu'à travers celle-ci, nos lecteurs apprendrons à mieux te connaître ou pour certains à te découvrir !

Tu es né le 21 décembre 1973 à Evry (91). Tu as commencé par le Judo à 8 ans pour ensuite embrayer sur le Karaté puis la Boxe Thaï en 1987. Raconte nous en détails ton parcours dans les arts martiaux et ta découverte du MMA.

En fait, j'ai toujours été un passionné d'arts martiaux depuis que je suis tout gamin. J'ai commencé avec le Judo comme beaucoup de môme et puis j'y ai pris goût. J'ai commencé à combattre de l'âge de 16 ans lors d'interclubs en Kick et en Boxe Thaï puis par la suite en amateur, en semi pro et en pro dans plusieurs disciplines comme le Karaté plein contact, le Kickboxing, la Boxe Thaï, le Shootboxing ou le MMA. J'ai environ 80 combats en tout.
En Novembre 1993, j'ai combattu à Houston Texas et j'ai remporté le «South East Kickboxing Championship» (j'avais 19 ans). Lors de cet événement, tous le monde parlait d'une compétition d'arts martiaux sans règles qui s'était déroulé quelques semaines auparavant. L'un des compétiteurs m'a montré la vidéo de ce show quelques jours plus tard, et il s'agissait de l'UFC 1. Je n'étais pas trop sûr si cela était vrai ou pas au début (avec les américains, on ne sait jamais).
Un ami aux USA m'envoyait des vidéos et des magazines sur les évènements suivant. C'est à ce moment que j'ai voulu m'initier au combat au sol. Malheureusement, il n'y avait rien dans la région où j'étais, alors je m'entraînai tout seul et j'essayais de copier les mouvements que je voyais sur ces mêmes vidéos ou photos. En 1994, j'ai d'ailleurs envoyé ma candidature a l'UFC après avoir répondu à une annonce dans le magazine américain « Black Belt ». J'ai bien entendu jamais eu de réponse.
Pour moi le Vale Tudo c'était plutôt un challenge personnel. Je suis devenu fan de ce sport seulement quelques années plus tard lorsque j'ai découvert les circuits japonais avec le Pancrace et le Shooto, où les combattants étaient plus complet, spectaculaires et charismatiques.
J'ai fait mes 1er combats de Vale Tudo en 1995 au USA. A l'époque, il n'y avait pas beaucoup de show mais les combats sans règles étaient en vogue, alors les rencontres se faisaient dans des dojos entre pratiquants de plusieurs disciplines. C'est comme ça que le show Hook and Shoot a commencé d'ailleurs. A l'époque je vivais au USA, un ami karatéka m'a dit qu'il allait organiser une rencontre de ce genre dans sa salle, j'ai donc décidé d'y participer. J'ai gagné mon 1er combat et fait « draw » (match nul) au 2ème. Les règles étaient les mêmes que celle de l'UFC à l'époque (très peu de règles et pas de gants).
Par la suite j'ai combattu en MMA amateur à Londres entre 98/99 et j'ai commencé pro après 1 an en 2000.

Tu vis maintenant en Angleterre mais je sais que tu as parcouru le monde avant de t'y installer. Raconte nous un peu ton périple et dit nous pourquoi avoir choisi l'Angleterre comme terre d'accueil.

En 1993, j'ai combattu aux USA et je me suis fait des contacts là-bas. J'y suis retourné en 1995 ou j'y ai vécu pendant 1 an. J'ai fait tout un tas de boulots inimaginables là-bas: nettoyer les piscines, jardinier, poseur de paraboles satellites sur les toits, plongeur, de la sécurité, nettoyer les chiottes, etc, etc,... Ma copine de l'époque ne voulait pas me rejoindre là-bas et décida de vivre à Londres. Comme j'étais jeune et con, j'ai tous laissé tomber et je l'ai rejoint à Londres, on s'est séparé 3 mois plus tard. Ca fait maintenant presque 11 ans que je suis à Londres, mais j'ai fait des escapades un peu partout entre temps, que ce soit pour quelques semaines voir des mois. Je suis allé au Brésil, au Japon, en Thaïlande, à Hong Kong, la East Coast, la West Coast, le sud des USA et travers toute l'Europe. J'ai roulé ma bosse comme on dit et j'ai vue et vécu pas mal de chose.
Je me sens bien en Angleterre, les gens sont assez cool et surtout si tu es bosseur, t'as plein d'opportunités. En France, je serais sûrement au chômage (quoi que j'ai jamais été au chômage de ma vie) ou je gallèrerai à coups sûr. Ici, après avoir bouffé de la merde au début et a travaillé pour 30 francs par heure, je me suis débrouillé et maintenant je vis dans un beau quartier de Londres et je vais ouvrir ma salle.

Te souviens tu de ton 1er combat de MMA (le nom de ton adversaire, le résultat et la date) ?

Mis a part mes 1er combat en 1995 et mes combats en amateur, mon 1er combat « pro » était face à Moise Rimbo. A l'époque mon sol n'était pas terrible du tout, puis il y avait pas mal de différence de poids entre nous deux ! Je recherchai à combattre debout et Moise au sol. J'ai gagné, mais tout simplement parce que Moise s'est prit un point de pénalité… J'ai eu beaucoup de chance. Le combat lui-même n'est pas terrible du tout, mais c'était les débuts du MMA européen alors il faut remettre les choses à leur place. Depuis, moi et Moise avons fait un petit bout de chemin et je tiens d'ailleurs à le saluer car c'est un très bon compétiteur.

Aujourd'hui, tu totalises 17 combats de MMA professionnel. Comment analyses tu ton parcours ?

En fait, j'ai 19 combats en MMA. J'ai combattu il y a de ça 4 ans dans un petit show en Angleterre mais les résultats ne sont pas sur Sherdog. A l'époque ce sport était nouveau et on ne recherchait pas à faire carrière, le MMA c'était plutôt un challenge. 90% du temps ton combat était annulé à la dernière minute ou tu te retrouvais à combattre un mec du public pratiquant de Judo avec 10 kg de plus que toi pour 500 francs. Le combat libre n'avait rien a voir avec ce qu'il se passe maintenant, c'est d'ailleurs fou comment ça à évoluer en si peu de temps. Perso je suis loin d'avoir le meilleur record, mais j'ai combattu à tous les niveaux avec tout un tas de règles différentes et dans 4 catégories de poids. A l'époque ou je combattais des brésiliens ceinture noir de JJB en combat libre, certains combattants n'avaient pas encore mis leur 1er gants. Donc il faut remettre les choses à leur place. Je fais partie de l'ancienne génération. Les jeunes de nos jours ont appris en nous voyant faire des erreurs. Les structures sont différentes, les gars savent comment s'entraîner et ont compris comment se construire une carrière. Pour en revenir à ta question, je ne ferais sans doute jamais le Pride FC et je n'ai pas un record sans défaite, mais je suis fier de ce que j'ai fait dans ma vie que ce soit en combat ou autre.

Arrives tu à vivre de ta passion ? Pratiques tu ton sport à temps plein ou est tu obligé de travailler à coté ?

Je suis debout à 6 heures tout les matins et je ne finis pas avant 22 heures. Je donne des cours particuliers et des cours collectifs. Généralement ma journée se passe de la sorte:

7h : cours particulier
8h : cours particulier
9h : entraînement personnel
11h :cours particulier
12h : cours collectif
L'après midi je sors le chien, fait les courses, fait un peut de ménage, passe 30 minutes sur le net et je retourne travailler sur les coups de 16 heures…
17h : cours particulier
18h : cours particulier
19h : cours collectif
20h30 : entraînement personnel

D'ou te vient le surnom de « Joker » ?

Un jour lors d'une interview Stephen Quadros m'a dit que je lui faisais penser au Joker dans Batman avec mon sourire au coin des lèvres tout le temps. Ca a fait délirer mes élèves et l'un d'entre eux a envoyé ça à Sherdog, c'est resté.



Explique nous en détail en quoi consiste ta semaine d'entraînement en vu d'un combat.

C'est toujours différent. Ma préparation pour un combat se passe de la manière suivante…

Lundi:
- matin: Musculation (travaille de force).
- soir: Sparring en MMA avec l'objectif de rester debout et faire de l'anti-takedown.

Mardi:
- matin: Jogging, sprint et vélo.
- soir: Sparring en MMA avec recherche d'amené au sol et ground and pound

Mercredi:
- matin: Natation et musculation (aérobic avec poids léger et beaucoup de répétitions).
- soir: Sparring en grappling.

Jeudi:
- matin: Jogging.
- soir: Sparring en pieds poings.

Vendredi:
- matin: Jogging, sprint et vélo.
- soir: Musculation (travail pour l'explosivité).

Samedi:
- après midi: Sparring en MMA

Qu'est-ce que le Pancrase London ?

Fred Rado, un pratiquant de Savate, Judo et Sambo mais aussi élève de Bas Rutten et représentant en Europe de la Fédération Japonaise de Pancrase, qui a d'ailleurs ouvert la porte à tous les 1er français dans les shows ici, avait un club de MMA depuis 1996 en Angleterre. Il y a de ça 4 ans il est reparti vivre en France (Biarritz) et j'ai repris le club. Je donne des cours un peu partout dans Londres, j'ai environs 10 compétiteurs qui combattent soit en Grappling ou en MMA et qui ont de très bons résultats. Le club lui-même tourne bien car j'ai entre 15 et 30 élèves par cours avec beaucoup de débutants.

Avant de parler de ton actualité, parle nous de ta Team et de tes élèves.

Ma team et moi on est comme une famille, d'ailleurs je suis le parrain du fils d'Ashleigh Grimshaw. Il faut dire que l'on passe la majeur partie de notre temps ensemble, encore plus qu'avec n'importe qu'elle autre personne, vu que l'on s'entraîne tout les jours ensemble. Et puis lorsque l'on ne s'entraîne pas, on sort ou part en vacance ensemble (rires). On se pousse et on s'entraîne très durement, mes élèves sont prit au sérieux et très respecté dans le circuit anglais. Mon équipe est reconnue pour être très complète que se soit debout ou au sol. Je suis très fier de ça, peut être encore plus que mes réussites personnelles!



J'ai cru comprendre que tu ouvrais ton propre Gym début janvier 2007. Peux tu nous en dire davantage ?

Et bien je viens de mettre toute mes économies et emprunter de l'argent à la banque pour ouvrir ma salle à plein temps. C'était mon rêve depuis très longtemps. Maintenant il faut que ça marche car les loyers à Londres sont très chères. Tous les Français sont invités lors de leur passage à Londres d'ailleurs!



L'année 2006 te sourie, tu es sur 2 victoires consécutives, toutes deux concédés par KO ! Parle nous de ton combat face à Paul Jenkins lors du ZT Fight Night.

En fait j'étais sûr de pouvoir battre Jenkins si je l'amenai au sol, mais je m'étais blessé le genoux quelques semaines auparavant, alors je ne pouvais pas shooter. Donc on est resté pas mal de temps debout et j'ai gagné par KO avec un coup de poing retourné. Paul est un combattant qui est capable du meilleur comme du pire qui vient généralement très bien préparer lorsqu'il combat un gars qui tiens la route et avec ses 60 combats en MMA, c'est quelqu'un de très expérimenté.



Ton dernier combat à eut lieu lors du Cage Rage Contenders 2 face à l'anglais Lee Doski. Parle nous de ta victoire face à Lee Doski et explique nous qu'est-ce que le Cage Rage Contenders ?

Lee est un ancien boxeur avec un bon grappling (la plupart des ses victoires sont par soumission). Pour ce combat je voulais faire un travail spécifique. Habituellement en combat je recherche à boxer ou la soumission mais je travaille rarement le ground and pound. Je voulais donc utiliser ce combat pour tester mes frappes au sol. Ca a marché à merveille car j'ai gagné par TKO au 2ème round, mais le plus important est que cela m'a donné une idée de ce qu il fallait faire ou ne pas faire.
Le Cage Rage Contenders c'est un peut comme l'Ultimate Fight Night avec l'UFC. C'est en fait un « bébé » Cage Rage qui donne la chance à des jeunes. S'ils font bonne impression, ils auront une chance de combattre au Cage Rage. Ils font appel à des vétérans du Cage Rage pour faire les main event.

Tu seras prochainement opposé à Ross Mason qu'on appel aussi « The Boss » lors du Cage Rage 19. Il totalise 14 combats pour 9 victoires et 5 défaites. As tu une stratégie particulière pour le battre ?

Ross à 5 cm de plus que moi, ce qui n'est pas beaucoup, mais il va être le jour du combat entre 6 à 8 kg de plus que moi car c'est un bon « cuter ». De plus il est gauché et est plutôt bon frappeur. Il est très physique dans le clinch et dur à amener au sol. Donc c'est un combattant assez délicat. Au sol son grappling est basic mais il a un bon et puissant ground and pound. Mon but principal est de ne pas être en dessous et travailler dans la garde mais surtout être dessus et travailler le ground and pound, puis par la suite travailler la soumission vers la fin du 2ème ou 3ème round avec peut être un arm-triangle chocke.



Fin de la 1ère partie...


Dernière édition par le Sam 29 Sep 2007 - 20:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Re: Entrevue avec Jess "Joker" Liaudin   Sam 4 Nov 2006 - 12:54

Merci beaucoup pour toute ses réponses. Passons maintenant à des questions un peu plus perso avec son lot de questions à la con. Tu as cependant le droit à un joker (rires)…

Comment tu vois l'évolution du combat libre en France? Est-ce que sa légalisation est pour bientôt ?

Je pense que les gens sont sur le bon chemin. A mon avis il faut prouver au politicien qu'ils ont tord, organisons des compétitions amateurs avec par la suite des combats gala semi pro avec des règles sans frappe au sol. Le tout bien organisé dans une bonne atmosphère pour montrer aux gens se qu'est le vrai « nouveau » combat libre et leur expliquer que les rencontres des 1er UFC et IVC ça n'existe plus.

As-tu des modèles de combattant ?

Ramon Dekkers, Hayato « Mach » Sakurai, Rumina Sato.

Un combattant préféré ?

GSP et Ishida

Un plat préféré au cas ou je t'invite à manger un jour ? (rires)

J'adore la nourriture thaï mais sinon les traditionnels plats français comme bœuf bourguignon par exemple.

Quel est ton meilleur souvenir sportif ?

Mon combat et la victoire au Shootboxing au Japon. C'était un grand rêve de combattre là-bas pour moi , mais en plus de gagner, c'était une expérience extraordinaire.

Ton pire ?

Ma défaite au DOG. J'étais vraiment en descente depuis un bout de temps, je n'avais plus de motivation depuis presque 2 ans. Mes préparations étaient naze, je ne me poussais pas, je n'étais vraiment plus motivé et je voulais arrêter la compétition. Mon combat au DOG était le top du top du nul. Lorsque je suis rentré dans la cage, je pensais seulement à rentrer chez moi.

Cage ou Ring ? Et pourquoi ?

Ring contre un lutteur et cage face a un striker.

Ta plus belle rencontre ?

J'ai fais tellement de rencontre extraordinaire dans ma vie qu'il m'est difficile d'en choisir qu'une !

Peux tu nous commenter cette photo ? (rires)



C'est un reflex, il y avait un beau petit cul et ma main n'a pas pu s'empêcher de se mettre là ! J'adore les fesses, encore plus que la bouffe et le MMA d'ailleurs !

Une rumeur circule comme quoi tu aurai commencé le MMA pour approcher les Ring Girls…tu confirmes ? (rires)

Oui ! c'est totalement vrai !

As tu un gri-gri porte bonheur ou un rituel bien précis avant un combat ?

En 15 ans de combat je n'ai jamais eu de gri-gri, mais avant de combattre Jenkins je ne m'étais pas rasé. Vu que j'ai gagné et que c'était une victoire importante pour moi (mon retour de l'enfer), maintenant j'ai une barbe avant chaque combat.

Ton film préféré ?

Scarface et Les bronzés font du ski.

Cette photo est-elle réalisé avec trucage ? (rires)



AHAHAHA ! Non, ça va faire rire Cyrille ça (il m'appelle toujours JCVD) ! En fait pour être honnête je faisais même des démos d'arts martiaux quand j'étais plus jeune, j'ai d'ailleurs fait une démo sur France 3 et pour « Disney Chanel » sur TF1 il y a de ça 13 ans ! J'ai même une vidéo où je fais une démo dans une boite de nuit avec Kim Silver ahahahahah !! C'est vrai en plus.

Vends tu toujours des t-shirts ? (Si t'a réponse est oui) Ou peut on se les procurer ?

Pour le moment je suis en rupture de stock, mais je vais en refaire l'année prochaine. Je le ferais savoir sur mon blog lorsqu'ils seront dispo…

Les fêtes approche, crois tu encore au Père Noël ?

Bien sur !

Que fais tu le 31 décembre 2006 ?

En fait je fête noël, pour moi c'est important car je revois toute ma famille, et je mange et bois comme un cochon. Mais je ne fête pas vraiment le 31 décembre.

Un dernier mot pour les lecteurs de PRiDEorDiE & Fight Life ? Des remerciements ?

Merci à tous les gens qui nous supporte et qui réalise à quel point ce que l'on fait est difficile, que se soit mentalement ou physiquement. Supportez les combattants et le combat libre français, poussez le au maximum !
Merci a Inspirit Europe pour le sponsoring.
Si vous êtes intéressé pour organiser un stage en France ou autre, contactez moi sur mon blog de même si vous avez de belle fesses bien joufflues (nenettes seulement), contactez moi sans hésitation. Merci à Fight Life et je vous souhaite beaucoup de réussite.

Merci à toi et bonne chance pour ton prochain combat ! Nous sommes tous de tout cœur avec toi ! Continue à nous faire kiffer !


Son palmarès: http://www.sherdog.com/fightfinder/fightfinder.asp?FighterID=3368

Ses sites: http://j-joker.skyblog.com et www.pancraselondon.com



Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue avec Jess "Joker" Liaudin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honda CRX " Joker Mobile " By LARKA
» Avec peu de moyens on peut faire un bon spot "publicitaire"
» BJ40 "Black Joker" MD TT
» "Balade" avec le nouveau Z1000
» Jantes unimog 2010 ou 401 avec "anneau"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: