AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Article: le Best of MMA de 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colossus
AB Production


Power : 2404
Age : 35

MessageSujet: Article: le Best of MMA de 2007   Lun 17 Déc 2007 - 0:36

Par Colossus sur ikusa:


Voici un résumé en 17 points de ce qui fut pour moi les combats de MMA les plus marquants de l’année 2007, ainsi que les combattants qui se seront détachés du reste d’une manière ou d’une autre. C’est donc très subjectif, mais je voulais le faire partager.

Let's start:


1 - Le KO de l’année 2007


Crocop vs. Gabriel Gonzaga, UFC 70. Ce KO de l’année 2007, il est décerné à Gonzaga et prend encore plus d’ampleur quand on en mesure tous les paramètres :
- Gonzaga n’était pas le favori de ce combat.
- Mais il a quand même battu Crocop.
- Il l’a donc de plus battu par KO, chose rare dans le palmarès de Crocop (à part Randleman, personne ne l’avait jamais fait).
- Enfin, il l’a mit KO avec un high kick, qui est la spécialité-même de Crocop ! La vision de la chute de Crocop, vrillant sur sa propre cheville, est aussi pour beaucoup dans le choc que procure ce combat
On en frissonne encore !


2 - Nick Diaz vs. Takanori Gomi (Pride 33)


Pour ce premier Pride aux USA, la carte est simple; mélanger les combattants du Pride à des grandes stars Américaines. C’est ainsi que le vétéran de l’UFC Nick Diaz, élève de Cesar Gracie, rencontre Takanori Gomi, numéro 1 de sa catégorie.
Si dès le début les deux combattants s’avoinent copieusement, il est toutefois clair que Diaz fait plus mouche que le Japonais, l’affaiblissant plus à chaque minute.
A l’appel du round 2, Gomi se présente harassé… Diaz ne le loupe pas (et ne se fait pas non plus louper comme l’attestera l’évolution de son arcade sourcilière) mais finit au sol, Gomi dans sa garde.
C’est ici que se conclut très rapidement le combat, par une gogoplata verrouillée à merveille sur le Japonais contraint à la soumission pour la troisième fois de sa carrière de MMA…


3 - Georges Saint Pierre vs. Matt Serra (UFC 69)

GSP, détenteur du titre des WW depuis son excellent KO infligé à Matt Hughes, fait face à Matt Serra lors de l’UFC 69, un combat qui ne fait douter que très peu de gens quant à son résultat : Serra va finir KO, car il est trop limité par rapport à Georges. Mais un Saint Pierre trop confiant en lui et un coup de poing revêche de Serra, qui ira toucher le Canadien derrière la tête, viendra mettre un terme à son (court) règne à l’UFC.
GSP est de nouveau en route pour la ceinture, via une 3ème rencontre avec Matt Hughes pour déterminer qui ira disputer la ceinture des WW à Serra.


4 - Randy Couture

Après être resté en retraite pendant plus d’un an, le légendaire Randy Couture revient dans la cage de l’octogone… âgé de 43 ans !
Il est directement annoncé à l’UFC 69 face au détenteur du tire des lourds, Tim Sylvia. Sylvia est très efficace à défaut d’avoir un style de combat esthétique.
Le match commence : dès le début du round il manque de mettre KO Sylvia en déchaînant une rage et une pluie de coups qui feront vaciller (et même tomber) le géant champion en titre. Après 5 rounds du même acabit, Couture est déclaré vainqueur par les juges et donc nouveau champion HW de l’UFC, à plus de 40 ans !
A ceux qui prennent les excuses de Tim Sylvia (« J’étais blessé au dos ») pour argent comptant, ils leur tardent de voir Couture recombattre.
Ce nouveau challenge se présente sous la forme d’une rencontre avec Gabriel Gonzaga, la terreur Brésilienne ayant infligé l’un des KO les plus choquants de l’histoire du MMA sur la personne de… Mirko Crocop, pourtant pas vraiment le premier venu en matière de pied-poing.
Couture se remettra en mode « Tracto-pelle » pour ce combat et annihilera toute offensive de Gonzaga, le coinçant contre la cage et appliquant sa « dirty boxing » (petits coups de sappe destinés à épuiser l’adversaire et à le blesser plutôt qu’à le mettre KO), entre 2 slams bien sentis, dont l’un qui aura causé la cassure du nez de Gonzaga avec son propre genou. Il aura toutefois un high kicks du Brésilien qui lui aura cassé le bras !
Mais le verdict tombe: arrêt de l’arbitre au 3ème round. Et l’entrée définitive dans l’histoire du MMA de Randy Couture, qui n’a désormais plus qu’un seul objectif : rencontrer et battre Emelianenko Fedor.


5 - Frank Shamrock vs. Phil Baroni (Strikeforce : Shamrock vs. Baroni)

Cette information ne va choquer personne ; Baroni et Shamrock se déteste depuis pas mal de temps. A coup d’interviews interposées, les deux lurons se pourrissaient sévèrement, faisant monter la sauce.
Le combat est enfin mit sur pied au Elite XC/StrikeForce, pour le plus grand plaisir des fans. Les deux grandes gueules s’avoinent généreusement, et c’est Shamrock qui est touche plus en Anglaise que Baroni (dont c’est la seule spécialité on va dire). Frank joue même avec ses nerfs en lui mimant qu’il va le faire dormir. C’est effectivement ce qu’il se produira au pauvre Baroni au round 2, lorsque l’expert en soumission (et en tout, d’ailleurs), l’étranglera jusqu’à l’inconscience après nous avoir offert un pur spectacle comme on aimerait en voir plus souvent !
C’est pour moi l’un des tous meilleurs combats de l’année en matière de buzz, de spectacle, de match making et de qualité de combat. Et aussi parce qu’un TKO par soumission c’est très rare, et que c’est la classe ! Frank Shamrock = la classe absolue.


6 - Thierry Rameau Sokoudjou

Au Pride 33 débarque un nouveau venu affichant un palmarès de 2 victoires pour 1 défaite. Opposé pour son arrivée au vétéran et talentueux Antonio Rogerio Nogueira, il n’est pas ce qu’on pourrait appeler le favori du combat. Sokoudjou va étonner tout le monde en pulvérisant tout simplement son adversaire en une poignée de secondes par un uppercut bien senti… Les internautes crient au « lucky punch » (Coup envoyé à l’aveuglette touchant miraculeusement l’adversaire à un endroit sensible) et attendent de voir l’Africain face à Ricardo Arona, l’un des combattants les plus dur au mal du circuit.
Résultat : même tarif, Arona se fait maltraiter par Sokoudjou, ne parvient pas à l’amener au sol une seule fois, et finit au tapis coiffé d’un penalty. Alors que certains parlent encore de « lucky punch », Sokoudjou vient de signer à l’UFC et va combattre l’invaincu Ryoto Mashida. Dans quelques jours, on découvrira si Sokoudjou a vraiment la foudre au bout des poings contre n’importe quel top ten de sa catégorie, ou si Mashida va demeurer intouchable.


7 - Combattants du Pride


L’année 2007 a vue la chute du Pride, la si prestigieuse organisation Japonaise de MMA qui abritait en son sein la crème des combattants internationaux.
La conséquence de sa chute fut la migration de tous les cadors vers l’autre compétition reine, la mère du MMA qu’est l’UFC. La communauté MMA se disait que les combattants de l’UFC feraient très pâle figure face à ces guerriers formés au Japon, là où les soccer kicks sont rois.
Etrangement, la majorité des anciens du Pride que sont les Crocop, Shogun, Minotauro, Nakamura ou autres Fabricio Werdum ont été très loin de briller autant qu’au Japon, voire même ont livré de stupéfiantes contre-performances en 2007…
Quand certains parlent de la difficulté des Prideurs à s’adapter à l’octogone, d’autres parlent du fait que les contrôles anti-dopages sont bien plus sévères à l’UFC, ce qui aurait donc dissuadé les migrants à prendre leur ration habituelle de produits illicites… d’où leur piètres prestations.
Quelle théorie le combat Wanderlei Silva vs. Chuck Liddell tant attendu par les fans viendra t’il étayer ?


8 - Dan Henderson vs. Wanderlei Silva (Pride 33)

Encore une revanche lors de ce Pride 33… Le premier combat avait été épique entre les 2 hommes et avait tourné en faveur du Brésilien. Pour le 2ème, la couleur avait été donnée très tôt : les 2 combattants avaient dit qu’ils chercheraient le KO, à tout prix et rapidement.
Au terme de 3 rounds d’échanges endiablés, il interviendra effectivement, et c’est Wanderlei Silva qui en fera les frais. Il perdra par la même occasion sa ceinture des MW du Pride au profit d’Henderson, qui pourra la mettre à côté de celle des WW gagné un peu plus tôt !


9 - Les Français de l’UFC

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on aura été sacrément bien représentés dans l’octogone cette année… Jess Liaudin aura littéralement corrigé ses 2 adversaires de manière expéditive et indiscutable, tandis que le colosse Cheick Kongo s’offrait tour à tour Assuerio Silva… et Mirko Crocop Filipovic, entrant dans l’histoire du MMA Français par la même occasion comme étant le premier français à s’offrir un combattant du Top 5 mondial.
Lors de ce combat, Kongo anéantira tout jeu de jambes, tout coup de poing, toute tentative de quoique ce soit du Croate, lui casant au passage un magnifique et dévastateur coup de pied marteau aux côtes alors qu’il se trouvait au sol. Terrible et culte !


10 - Mauricio « Shogun » Rua vs. Alistair Overeem (Pride 33)

La revanche des Nak-Muay… tel aurait pu être le titre de ce combat, voyant s’opposer pour la deuxième fois le Brésilien Shogun au spécialiste de Muay Thai Hollandais Alitstair Overeem. Alors que comme à son habitude contre les vrais spécialistes du pied-poing (cf contre Cyrille Diabaté) Shogun est en difficulté, il emmène Overeem au sol sur le dos, et se relève debout face à lui.
Il réitère le « coup spécial » qu’il avait fait découvrir au public durant son combat face à Minotouro ; le Superman punch. Sauf que cette fois-ci, Overeem est KO pour le compte. Et quel KO !


11 - Le Cage Rage


Plus que jamais auparavant, la compétition Anglaise du CAGE RAGE, organisée par les deux passionnés que sont Andy Geer et Dave O’Donnell, aura brillée durant l’année 2007. Le récapitulatif en quelques combats et combattants phares :

> Mazakazu Imanari vs. Robbie Olivier (CAGE RAGE 20)
Ce combat vaut pour la beauté de la soumission effectuée sur Olivier par Imanari : clé de bras à la volée en 30 secondes. On n’avait pas vu ça depuis… très longtemps !

> Abdul Mohamed vs. Ross Pointon (CAGE RAGE 21)
Comme dans le bon vieux Streetfighter 2, le combat se finit par un coup spécial de Mohamed ; un coup de poing retourné touchant pile poil Pointon au menton ! Mouvement aussi inattendu (rappelons que Mohamed est un lutteur) que spectaculaire.

> Les Français Cyrille Diabaté et Xavier Foupa-Pokam
Pour son retour en MMA, le Kickboxer Cyrille Diabaté soumet le grappler Ryan Robinson ( Le monde à l’envers donc!) alors que Xavier inflige un KO retentissant à Pierre Guillet ainsi qu’une kimura au turbulent Tom Watson, avant de se confronter à Murilo Ninja lors de la 24ème édition. Maîtrisant totalement le combat debout dans le 1er round, Xavier est malheureusement distancé au sol par un Ninja qui finit par le soumettre.
La défaite fait aussi partie de la carrière d’un combattant et les Français de la Snake Team n’ont pas finit de faire parler d’eux dans la cage du Cage Rage. Et ailleurs !


> Mario Zaromskis
En 3 combats cette année le Lithuanien Mario Zaromskis a fait parler de lui dans la planète MMA.
Le pied-poing du bonhomme est tout simplement ultra-spectaculaire dans la puissance, l’agressivité et la violence qu’il dégage. Très à l’aise, il se permet même des coups de pieds retournés (cf. vs. Damien Riccio) et énormément de coups de genoux sautés (cf. face à Ross Mason, qui finira d’ailleurs KO sur cette technique). En plus de ça, il a une aptitude à couper ses adversaires, et parfois de manière très choquante (cf. vs. Ross Pointon).
Chacune de ses prestations est spectaculaire (celle contre Mason est anthologique), et fait monter l’adrénaline comme rarement durant un combat de MMA. L’empreinte d’un futur très grand !


12 - Le combat de bourrins de l’année 2007

Ce prix très précieux est remit à Don Frye et James « Colossus » Thompson pour leur prestation toute en finesse et stratégique lors du Pride 34, l’utime Pride de l’histoire du MMA. Anthologique : le remake du combat du dit-Frye contre Takayama, lorsque les 2 protagonistes empoignent la tête de l’adversaire d’une main et la frappe de toutes leurs forces de l’autre !
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/arthurcauras
Colossus
AB Production


Power : 2404
Age : 35

MessageSujet: Re: Article: le Best of MMA de 2007   Lun 17 Déc 2007 - 0:37

13 - Quinton « Rampage » Jackson

Cet ancien combattant du Pride faisait son entrée à l’UFC 67 face à Marvin Eastman, qui l’avait battu à ses débuts au King of the Cage. Rampage corrige le tir par un Ko, avant de se mesurer à Chuck Liddell pour le titre lors de l’UFC 71. C’est là-aussi une revanche, mais pour Liddell, car Quinton l’avait déjà mouché lors du Pride GP 2003. Là encore, Quiton se joue de Liddell, et pas du tout impressionné par les contres probables de Liddell, Rampage contre lui même le champion en titre d’un crochet, qui le fera tomber au sol directement, avant de le punir d’un court ground and pound. Au grand dam des Américains, un « étranger » récupère la ceinture, et la concervera lors de son affrontement contre dan Henderson, pour une unification «officieuse » des ceintures UFC et Pride des LHW. Un champion est né !


14 - Johnny Frachey vs. David Baron (Xtrem Gladiators 3 : Collision)


Françaises, Français, bonjour! Voici LE combat de 2007 Franco-Français, qui malgrès qu’il soit sous les règles du Pancrace (pas de frappes au sol) de l’Xtrem Gladiators, se hisse au niveau des autres combats ici-présents en matière de spectacle.
On connaît tous les quelques rivalités existantes entre différentes team Françaises : Team Haute Tension/Snake Team, JF Lenogue/Snake Team, JF Lenogue/Greg Bouchelaghem et… Haute Tension/BTT France (aliais Achille Jucao team).
Sautant sur l’occasion car avide de monter des spectacles dignes de ce nom, l’organisateur Stéphane « Atch » Chaufourier fait se rencontrer en main event David Baron (Haute tension) et Johnny Frachey (BTT Fr). Match making de génie : les 2 combattants possèdent deux personnalités très différentes, des styles de combats très différents, et sont donc rivaux de par leur équipes.
Ce combat les verra se rendre coup pour coup, ne rattant pas une seule occasion de lâcher des high kicks, des coups de poings, de très belles amenées au sol. Le travail au sol s’annule de par le haut niveau des 2 protagonistes. Le combat s’achèvera par un uppercut précisément placé par David au menton de Johnny, sonnant ce dernier.
Au vu de la qualité de cette rencontre, on n‘a plus qu’une envie : un nouvel Xtrem Gladiators !


15 - Houston Alexander


Ce combattant déboule un jour à l’UFC, et extermine la star du TUF Keith Jardine par KO en une poignée de secondes. Récidivant peu après sur le malchanceux Alessio Sakara, Houston acquière une pure réputation de tueur, de celle qui donne froid dans le dos et pas trop l’envie de se retrouver face à lui. Thiago Silva a mit récemment un terme à son ascension au sein de l’UFC. Ce qui ne nous empêche pas de rêver le voir un jour affronter l’autre très gros frappeur-éclair du circuit maintenant à l’UFC, à savoir Thierry Rameau Sokoudjou. Gageons que l’UFC saura nous l’offrir très prochainement !


16 - BJ Penn vs Jens Pulver (TUF 5 – Finals)



Pourquoi avoir choisit ce combat ? Tout simplement parce que c’est un combat avec BJ Penn. Et qui dit combat avec BJ Penn, dit très haute technicité (ce mec invente des trucs, sans cesse, et est élastique comme Mr Fantastique), spectacle, et concentration à 101% (ça va même jusqu’au tics nerveux en début de combat). Ce fight est de plus une revanche, BJ avait perdu par décision lors de la 1ère rencontre. Il a la gniak. Alors si vous n’avez pas encore vu ce combat, cessez de lire cet article, et allez découvrir « The Prodigy » de nouveau en action. Tout de suite j’ai dit !


17 - Le grand absent de 2007

C’est bien entendu Emelianenko Fedor. Mis à part un combat vite fait bien fait contre Matt Lindland (qui a prit un bon paquet de kilos pour l’occasion) au BodogFIGHT, Fedor a été totalement absent des rings cette année. Grosse déception pour celui censé être numéro 1 mondial des Lourds en MMA… et censé nous le démontrer plus régulièrement que ça ! Et ce n’est pas son retour face à Hong Man Choi le 31 décembre au Yarrenoka Japonais qui comblera notre frustration de ne pas l’avoir vu plus lors de 2007.
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/arthurcauras
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Re: Article: le Best of MMA de 2007   Lun 17 Déc 2007 - 7:03

Génial ça! J'le transfert dans la partie news histoire que ce soit un peu plus lu! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Zaraf



Power : 1445
Age : 30

MessageSujet: Re: Article: le Best of MMA de 2007   Lun 17 Déc 2007 - 7:33

Magnifique review ! Pas grand chose à ajouter, on parcourt vraiment toute l'année. Il manque peut-être juste un petit mot sur A.Silva, les LW de l'ufc qui nous ont vraiment offert les plus beaux combats (selon moi) cette année (Huerta, T.Griffin, Guida, etc...) et l'actu japonaise (notamment le Héro). Mais s'il fallait tout mettre, on aurait pas fini...


En tout cas on voit bien que cette année fut celle des upsets. Et elle est pas finie...
Revenir en haut Aller en bas
http://prideordie.com
Lud
Le Grand Frère


Power : 2905
Age : 40

MessageSujet: Re: Article: le Best of MMA de 2007   Lun 17 Déc 2007 - 22:04

Belle rétrospective en effet . Chacun pourrait ajouter ses petites préférences bien évidemment, mais elle est assez juste dans l'ensemble je trouve . Du beau boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Restougenos



Power : 601
Age : 38

MessageSujet: Re: Article: le Best of MMA de 2007   Lun 17 Déc 2007 - 22:34

Vraiment pas mal, ça sonne juste.
En revanche je l'aurais mis dans un ordre très différent si c'est censé être classé par importance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article: le Best of MMA de 2007   Aujourd'hui à 10:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Article: le Best of MMA de 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1300 XJR 2007
» renault Laguna estate privilège carminat dci 150 cv 2007
» un article dans auto plus
» Article Autoplus sur fiabilité 407.
» CUBLIZE 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: