AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronique de Georges St. Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Restougenos



Power : 601
Age : 39

MessageSujet: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 6:32

« Mes rêves ne s’arrêteront pas le 9 août »



Source : rds.ca


Vendredi 01 août 2008

Dans un peu plus d’une semaine, je remonterai dans l’octogone pour la première fois depuis mon triomphe au Centre Bell pour mettre ma ceinture de champion en jeu contre l’Américain Jon Fitch. La défense d’un titre n’est pas une situation qui m’est étrangère, mais je promets que cette fois, je ne répéterai pas les erreurs qui m’avaient fait perdre contre Matt Serra en avril 2007.

La première fois que je suis devenu champion du monde, j’étais jeune, j’avais moins d’expérience de vie et je ne réalisais pas complètement ce que j’avais entre les mains. Maintenant, j’en suis pleinement conscient. Je sais à quel point c’est gros et qu’il s’agit d’une opportunité en or d’assurer un avenir de qualité à moi-même et à ma famille. Je ne veux pas perdre ça.

Cette fois, je n’ai pas coupé les coins à l’entraînement, je n’ai rien négligé. J’y ai mis tous les sacrifices et je vous garantis que je suis en meilleure forme que lors de mon dernier combat.

Au moment d’écrire ces lignes, je viens de compléter ma dernière séance de sparring, la partie la plus difficile physiquement de mon entraînement. Ce qui reste est plus relax, du raffinement. De toute façon, je ne peux pas être plus en forme que je suis en ce moment et ce n’est pas en une semaine que je vais m’améliorer. La seule chose qui pourrait arriver, c’est que je me blesse et je me dis que je suis mieux de ne pas prendre de chance.

Au cours des prochains jours, je me concentrerai sur l’aspect plus technique de mon entraînement. Avec mon équipe, j'exécuterai les mêmes exercices à répétition, j'étudierai les situations dans lesquelles je pourrais me retrouver face à Fitch et je pratiquerai les façons de m’en sortir des dizaines de fois. Comme ça, si ces situations surviennent dans le combat, je n’aurai même pas à réfléchir avant de réagir. Tout se fera instinctivement.

Le meilleur, vraiment

Ça en surprendra peut-être quelques-uns, mais je crois fermement que mon prochain adversaire est le combattant le plus dangereux à se mettre dans mon chemin depuis le début de ma carrière. C’est vrai que plusieurs des gars que j’ai battus sont loin d’être piqués des vers, mais je crois que Jon Fitch leur est supérieur et je vous explique pourquoi.

Prenons un gars comme Matt Hughes, par exemple, un ancien champion qui est très fort, mais qui provient de la vieille école. Hughes a un background en lutte olympique, qui est sans contredit sa spécialité, mais il n’est pas le plus fort dans les autres disciplines.

Fitch fait partie, tout comme moi, de la nouvelle génération de combattants en arts martiaux mixtes. Il est fort en lutte - c’est un ancien champion de la première division de la NCAA – c’est vrai, mais ça fait aussi extrêmement longtemps qu’il s’entraîne en kickboxing et il a un ceinture noire en jiu-jitsu brésilien. Je m’attends à ce qu’il me cause beaucoup plus de problèmes que les autres et je devrai utiliser plus de trucs pour en venir à bout.

Pour reprendre l’exemple de Hughes, disons que je croyais que la meilleure façon de le mettre dans le trouble était de le placer sur le dos. Fitch a lui aussi ses forces et ses faiblesses, comme tout le monde, mais il n’y a pas vraiment d’endroit où il est inconfortable. Il est un combattant complet dans toutes les facettes de son art. C’est pour ça que le test qu’il me propose sera très demandant pour moi physiquement, tactiquement et techniquement.

Je ne peux vous blâmer d’être surpris par mes commentaires. S’il est mon adversaire le plus menaçant à ce jour, Fitch est probablement le plus méconnu de tous et ce pour une raison bien simple : il n’est pas un thrash-talker. Il ne dit pas de bêtises à son adversaire et je le respecte beaucoup pour ça.

Un combattant qui n’arrête pas de dire des sornettes n’a pas confiance en lui. Il se sent obligé de parler pour essayer de se convaincre mentalement qu’il est plus fort que son adversaire. Fitch n’est pas comme ça. Il sait ce dont il est capable, mais je sais ce que j’ai dans le ventre. C’est pour ça que ça devrait donner tout un combat.

Malgré tout le bien que je pense de lui, je crois sincèrement que j’ai l’avantage sur lui dans tout ce qu’il a à offrir. Mais ça, il y a une seule façon de le savoir et ce sera dans l’octogone, le 9 août. Je dis souvent que ce n’est pas toujours le meilleur combattant qui gagne, mais celui qui se bat le mieux, le plus intelligemment et qui ne fait pas d’erreur quand la cloche sonne. Donc, même si je suis persuadé que je suis meilleur que lui, je devrai arriver préparé pour ne pas me faire jouer de tour.

J’ai une stratégie, je suis bien préparé. Je vais faire mon combat, pas le sien, et c’est celui qui parviendra à se battre à sa façon qui va l’emporter.

Moi aussi, je suis affamé

La dernière fois que je me suis battu, je n’ai pas eu à chercher bien loin pour trouver la source de ma motivation. J’avais une ceinture à aller chercher et je me battais dans ma cour arrière, chez moi, à Montréal. Cette fois, c’est moi qui possède l’objet de convoitise. Je suis devenu une cible pour tout le monde dans ma catégorie et mes adversaires veulent m’enlever ce que j’ai chèrement acquis.

C’est beaucoup plus difficile de défendre sa ceinture que d’aller chercher celle d’un autre et il ne fait aucun doute que la préparation est différente dans les deux situations.

Quand tu es champion, il y a tout l’aspect médiatique à gérer. Tu es beaucoup plus occupé parce que plus en demande. Tout le monde aimerait que tu fasses une apparition à leur émission, tout le monde aimerait avoir une entrevue avec toi.

Cette partie de mon travail m’avait causé des problèmes contre Matt Serra. Aujourd’hui, malgré mon jeune âge, je peux dire que je suis une personne très mature. Je sais que ma carrière n’a pas encore atteint son apogée, que les plus belles années de ma carrière sont devant moi. Dans les sports de combat, on dit que les athlètes arrivent au sommet vers l’âge de 30 ans. C’est là qu’on atteint le pique entre la force, la vitesse, l’athlétisme et la sagesse. Je dirais que ma plus grande faiblesse est mon manque d’expérience, mais j’ai beaucoup appris des mes erreurs passées.

Jon Fitch est affamé, il veut quelque chose qui m’appartient, mais moi, ma motivation, c’est que je veux réussir où j’ai déjà échoué. Je n’ai pas envie de donner ma ceinture. Je suis peut-être le champion, mais moi aussi j’ai faim et ce n’est pas samedi prochain que mes rêves vont s’arrêter.

Ma vie à l’extérieur du gymnase

J’ai été très occupé depuis mon dernier combat, mais évidemment, je n’ai pas fait que m’entraîner.

Je vous avais brièvement parlé du projet dans ma dernière chronique, mais je peux vous confirmer que j’ai signé un premier contrat pour jouer dans un film. Le tournage débutera après mon combat dans les studios de Lion’s Gates Production à Los Angeles. Je crois que j’ai quelque chose comme trois scènes à faire et si j’aime l’expérience, on pourrait me revoir dans d’autres productions un jour.

J’ai aussi été mis en nomination pour un ESPY, les trophées remis par le réseau ESPN, dans la catégorie « combattant de l’année ». Malheureusement, je n’étais pas présent au gala pour la remise des prix et cette absence m’a valu plusieurs critiques. C’est la première fois qu’un combattant en arts martiaux mixtes était nominé pour cet honneur et certains auraient aimé que je sois là pour représenter mon sport.

Personnellement, je voyais ça comme un défi. Avant mon premier affrontement contre Serra, j’avais fait plus de relations publiques que d’entraînement et je ne voulais pas faire la même erreur. J’ai décidé que cette fois, j’allais mettre mon énergie à la bonne place. Je ne me soucie pas de l’opinion des gens.

Un choix éditorial douteux

La semaine dernière, il y a eu une bagarre dans un hôtel de l’Outaouais et le tout serait relié à un gala d’arts martiaux mixtes qui aurait été tenus quelques heures plus tôt dans la région. Bon, je ne suis pas trop au courant de l’histoire, mais il y a quelque chose qui m’a mis en beau pétard.

Jeudi, un des mes amis m’a appelé pour me dire qu’on parlait de moi dans le journal. Je ne comprenais pas trop pourquoi, mais j’ai été bien déçu quand j’ai eu ma réponse. En arrivant à la page en question, j’ai vu une grosse photo de moi en train de me battre avec Matt Serra. La photo était associée à un texte au titre accrocheur qui laissait entendre que les combats extrêmes étaient associés à du grabuge qui avait été fait dans un hôtel.

Ça m’a choqué de voir mon image associée injustement à une nouvelle du genre. C’est comme s’il y avait de la casse après un gala de boxe à Rimouski et que le lendemain, un journal déplorait l’événement avec une photo de Lucian Bute. Quel serait le rapport?

Vous savez, il y a parfois des émeutes reliées au hockey et personne n’en fait de cas. Mais quand un événement malheureux se produit en lien avec mon sport – et dans l’histoire qui nous concerne, avec un gala de bas étage – le monde capote. Et moi je suis associé à ça sans raison…

Bref, je n’ai pas trouvé ça correct et j’aimerais le souligner. Ça montre à quel point mon sport, même s’il est de plus en plus populaire au Québec, a encore du chemin à faire pour redorer son image.

Mais assez de négatif. Je retourne à l’entraînement et on se reparle après mon combat!

*Propos recueillis par Nicolas Landry

http://www.rds.ca/combats/chroniques/256908.html
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy_Peters
Officiel Designer


Power : 3564
Age : 32

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 7:06

Merci Restougenos

GSP a l'air prêt pour Fitch. Normalement ce combat devrait tenir toutes ses promesses !
Revenir en haut Aller en bas
Wandforlife



Power : 872
Age : 28

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 8:15

Merci Restou
Il a l'air de s'etre bien préparé, j'espère qu'il en sortira vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Poulpy
Jean-Michel Jarre


Power : 570
Age : 41

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 9:26

Merci restou
Il est tres lucide et je le vois vraiment pas perdre ce coup ci. Je trouve qu'il est un petit poil au dessus dans tout les compartiments, ca devrait passer pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 10:22

Excellent article! A fond avec GSP!
Revenir en haut Aller en bas
Diablo_Fury



Power : 464
Age : 27

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 14:12

Voici le vrai GSP qui parait en forme et très remonté, j'ai hâte de voir ce que ça donnera.
Revenir en haut Aller en bas
http://sound972.skyrock.com
Bawzz
The Moderator


Power : 3166
Age : 27

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Sam 2 Aoû 2008 - 20:14

Très bon article.
Merci Restougenos
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmalegions.com/
FISFO
Ricky ou la belle vie


Power : 2219
Age : 32

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Dim 3 Aoû 2008 - 15:22

Super cette chronique, un grand merci à toi restou!

Vivement ce combat entre GSP et Fitch, comme lui je pense que ce sera son adversaire le plus dur et on risque d'assister à une grosse guerre!

Warrrrrrrrrrr GSP Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dragonbleu.fr
Restougenos



Power : 601
Age : 39

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Jeu 14 Aoû 2008 - 12:29

Une nouvelle chronique :

Jon Fitch est un Terminator


Mardi 12 août 2008


Samedi dernier, je suis parvenu à conserver ma couronne des mi-moyens du UFC face à Jon Fitch. J'avais dit avant le combat qu'il était l'adversaire le plus dur que j'aurai à affronter jusqu’à présent et nous en avons eu la preuve. Je n'avais jamais vu un athlète aussi résistant.

Je suis très heureux de ma prestation, mais elle ne fut pas parfaite. Si j'avais à me mettre une note de 1 à 10, je me donnerais un 8.

Ce que j'ai apprécié le plus dans cette bataille, c'est que j'ai fait cinq rounds. C'est la première fois que je me rends aussi loin dans un combat et cela m'apporte beaucoup d'expérience. C'est un affrontement qui m'a fait grandir et qui fera de moi un meilleur combattant.

Il faut préciser que je n'ai pas trouvé très difficile d’œuvrer deux rounds de plus car je suis en très bonne forme physique. Toutefois, ce que j'ai trouvé particulièrement décourageant, c'est de constater la détermination de Fitch. Il est un vrai "Terminator". J'avais beau vouloir le finir, il revenait sans cesse. À au moins deux occasions, j'étais certain qu'il était complètement inconscient, mais chaque fois qu’il touchait le sol, il se réveillait.

Yves Lavigne a pris les bonnes décisions

C'est le Québécois Yves Lavigne qui était l'arbitre de notre combat et il a fait du très bon travail. Il y a plusieurs arbitres qui auraient mis un terme au combat et c'aurait été une mauvaise décision. Ce n'est pas comme à la boxe. Ce n'est pas parce que tu parviens à envoyer ton adversaire au sol qu’il est battu. Parfois, il est en mesure de récupérer et de revenir, comme ce fut le cas avec Fitch.

À deux ou trois occasions, j'étais certains que Lavigne était pour mettre un terme au combat, mais Fitch a toujours résisté. J'aurais bien aimé qu’il le fasse, mais force est d’admettre que c'aurait été une mauvaise décision.

"La soirée va être longue"

Lorsque j'ai ébranlé Fitch au premier round, j'ai dépensé beaucoup d'énergie pour tenter d’en finir. C'est pourquoi le deuxième round a été un peu plus tranquille car j’avais besoin de récupérer. Disons que c'est de l'expérience supplémentaire qui entre. Il est important de se donner un rythme dans le combat et de le préserver. Si tu dépenses toute ton énergie d’un seul coup, l'adversaire peut en profiter pour revenir contre toi.

J'ai d’ailleurs eu quelques craintes lorsque Fitch a survécu à mes assauts au premier engagement. Je me suis dit : "la soirée va être longue". J'ai vu qu'il était là pour une guerre et que ce ne serait pas facile.

Ce qui m’aide beaucoup dans ce genre de combat, c’est que je me bats de façon très méthodique. Je dis qu'on ne peut jamais être en parfait contrôle, mais j'essaie de l'être le plus possible. Je me bats contre les faiblesses de mon adversaire et non contre ses forces. Je mets ainsi toutes les chances de mon côté pour remporter le combat et empêcher d'avoir de mauvaises surprises.

Ma stratégie

J’avais une stratégie bien arrêtée face à Fitch et je dois admettre qu’elle a fonctionné à merveille.

Je savais qu’il était pour tenter de se précipiter vers moi. Son but était de me faire reculer.

Mes qualités athlétiques sont mes principales forces. Puisque j'ai une très bonne fondation dans mes techniques, il ne voulait pas que je réussisse à m'établir dans le combat. Il voulait que je pense sans cesse à me défendre et pour y parvenir, il devait me faire reculer.

Puisque je pensais savoir ce qu'il voulait faire, ma stratégie était de demeurer debout et contrôler l'action. Toutefois, s'il décide de s'approcher trop près de moi, je l’amène au sol. En agissant ainsi, il aurait peur de mes projections et de mes attaques. Il devrait ainsi demeurer prudent, ce qui me donnerait plus d'espace et me permettrait de demeurer debout afin de le frapper. C'est ce qui s'est produit.

Face à B.J. Penn?


Plusieurs mentionnent que mon prochain adversaire devrait être B.J. Penn. Rien n'est évidemment encore signé, mais il est mon aspirant numéro un.

Je crois qu'il mérite une chance de mettre la main sur ma ceinture, mais on verra ce qui se produira dans ce dossier au cours des prochaines semaines.

Est-ce que mon prochain combat sera à Montréal? Je le souhaite profondément..

Au cours de la dernière semaine, le président du UFC, Dana White, a indiqué qu'il aimerait bien revenir à Montréal avant la fin de l'année. De mon côté, je ne sais pas, par contre, si je vais remonter dans l'octogone avant 2009.

J'ai fait quatre combats au cours des 12 derniers mois. J'ai donc besoin de repos. J'aime bien la vie que je fais, mais je dois parfois me détendre.

Ce n'est pas le combat en tant que tel qui est épuisant. C'est toute la préparation qui vient avec. Je fais tellement de sacrifices pour me préparer. Pendant les camps d'entraînement, je ne vis pratiquement plus. C'est donc sur le plan psychologique que j'ai vraiment besoin de refaire le plein.

On se reparle lorsque j’aurais des développements au sujet de mon prochain combat.

À la prochaine


source : RDS
Revenir en haut Aller en bas
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Jeu 14 Aoû 2008 - 19:57

Elles sont vraiment sympa ses chroniques. Merci Restou!

J'espère qu'on l'aura notre GSP vs BJ Penn
Revenir en haut Aller en bas
Fyah



Power : 68
Age : 24

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Jeu 14 Aoû 2008 - 20:28

J'adore le caractère de GSP, limite il encourage ses adversaires, comme un coach et je trouve ça vraiment super sympa ! Big up à Restou pour ces superbes chroniques !
Revenir en haut Aller en bas
Alex69



Power : 206
Age : 37

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Lun 18 Aoû 2008 - 15:48

Ce mec est un exemple !
Revenir en haut Aller en bas
Diablo_Fury



Power : 464
Age : 27

MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Lun 18 Aoû 2008 - 18:18

Une leçon d'humilité les chroniques de GSP king
Revenir en haut Aller en bas
http://sound972.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique de Georges St. Pierre   Aujourd'hui à 3:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique de Georges St. Pierre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ufc en fin de semaine !!! george st-pierre vas tu gagner ..
» prépa physique pour sport de combat
» La Chronique de Pierre Villepreux
» La chronique de Pierre Villepreux
» La chronique de Pierre Salviac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: