AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Sam 9 Mai 2009 - 17:07

Interview de Takahiro Kokuho, le directeur du Sengoku.
Par Akira « Kappa » Hattori
Source: Ikusa.fr




Kappa : Bonjour Monsieur Kokuho, merci de nous recevoir.
M.Kokuho : Bonjour, tout le plaisir est pour moi.

Bilan et perspective du Sengoku

Kappa : Alors le Sengoku existe depuis un an déjà, quel bilan tirez-vous de cette année ?
M.Kokuho : Alors nous pouvons dire qu’en l’espace d’un an au fil des tournois nous avons réussi à faire émerger des combattants stars comme Satoru KITAOKA en Light Weight ou encore King MO en Light Heavy Weight. En plus pendant ce tournoi Feather Weight, Hatsu HIOKI qui n’était pas un combattant si connu à l’étranger a réussi à se forger une popularité grandissante. Et en tant qu’ « organisation de MMA » nous nous somme dotés d’un staff stable et polyvalent.

Kappa : Et quel est donc votre prochain objectif ?
M.Kokuho : Continuer sur notre lancée et former des nouvelles stars issues du Japon et du monde entier et puis organiser des events à l’étranger par la suite. Une expansion qui devra obligatoirement passer par une première étape en Asie avant de s’attaquer au monde. Par exemple le Sengoku semble être connu en Corée et nous voudrions organiser prochainement un event.

Kappa : Parlons des combattants maintenant, le Sengoku dispose d’une ressource de combattants prometteurs et il est dommage que l’on ne les voit pas tous régulièrement comme Josh Barnett ou Roger Gracie.
M.Kokuho : Josh BARNETT nous a fait part à plusieurs reprises de vouloir recombattre au Sengoku mais les dates ne coïncidaient jamais comme lors du Sengoku No Ran le 4 janvier dernier où il avait un combat avec Affliction quelques semaines plus tard. Pour le prochain event, le Sengoku 9, le 2 août prochain, sa participation semble difficile étant donné qu’il risque de combattre à Affliction durant la même période pour un gros combat. Mais je voudrais que Barnett affronte Antonio SILVA et je suis sur que cela se fera très prochainement.
Et en ce qui concerne Roger GRACIE nous faisons de notre mieux pour qu’il combatte le plus tôt possible.

Kappa : Justement, en parlant des poids lourds, comptez-vous augmenter leur nombre de combat après la fin du Feather Weight GP ?
M.Kokuho : Nous espérons avoir un champion dans chaque catégorie de poids d’ici la fin de l’année mais il est vrai que la catégorie Heavy Weight est très importante notamment pour le spectacle. Il y aura bien sur des combats mais nous pensons surtout à un tournoi Heavy Weight .

Kappa : Vous aviez déclaré il y a quelques temps qu’il y aurait probablement un combat pour le titre Light Heavy Weight avec King Mo comme potentiel champion.
M.Kokuho : Oui mais rien ne dit que King MO sera le champion, cette catégorie possède des challengers tous aussi talentueux les uns les autres comme Antonio Rogerio NOGUEIRA, Kevin RANDELMAN, Xande RIBEIRO, Roger GRACIE, Sanae KIKUTA.

Kappa : Combien d’events restent-ils dans l’année pour déterminer tous ces champions ?
M.Kokuho : Je pense qu’il y aura encore 2 events d’ici la fin de l’année, un en octobre et le suivant probablement en octobre même si l’on comptait en organiser d’avantage. D’ailleurs en août Satoru KITAOKA défendra sa ceinture Light Weight et pour l’vent l’event suivant ce sera probablement au tour de Jorge SANTIAGO de défendre la sienne en Middle Weight. D’ailleurs pour ce dernier nous comptons lui trouver un adversaire de son calibre car même s’il a remporté tous ses 5 combats par TKO rien ne dit que lui aussi est le champion absolu dans sa catégorie.

Le Sengoku dans le paysage mondial

Kappa : Le Sengoku compte s’exporter à l’étranger mais avez-vous déjà entrepris quelques démarches pour cela ?
M.Kokuho : Oui nous sommes en discussion avec plusieurs chaînes de télévision étrangères et nous avons reçu pas mal d’offres de plusieurs pays. Nous comptons aussi développer la vente de DVD à l’étranger car pour le moment ils sont uniquement distribués au Japon. Nous sommes en train de négocier avec un distributeur européen et nous espérons qu’un éditeur voudra bien les sortir en France.

Kappa : Avez-vous d’autres projets de collaborations avec l’étranger mais cette fois-ci sur un plan sportif ?
M.Kokuho : Pour le moment nous n’avons pas de collaboration sportive au point de co-organiser un event à l’étranger mais peut être l’an prochain nous essayerons de faire quelque chose en Chine ou en Corée si possible. Un autre objectif serait de former d’avantage de combattants étrangers comme ça a été le cas avec le vénézuélien MAXI.

Kappa : Le Sengoku arrive à prospecter des combattants étrangers peu connus mais qui sont en revanche des grands talents que l’on découvre.
M.Kokuho : Oui nous visionnons près de 200 à 300 combattants par mois et nous avons des demandes de la part des combattants également. Nous regardons des tournois afin de repérer les meilleurs et éviter de prendre des seconds couteaux mais le plus dur reste bien évidemment de trouver le combattant prometteur et de déceler son potentiel.

Le MMA en France

Kappa : Venons en maintenant au sujet du MMA en France. Etes-vous au courant de la situation, ou plutôt de « l’exception française ».
M.Kokuho : Oui je sais qu’en France le MMA n’est pas légal, est ce bien cela ?

Kappa : Oui tout à fait, le MMA n’est pas autorisé en France […] (je lui explique les raisons), qu’en pensez-vous ?
M.Kokuho : Je trouve que c’est bien dommage de ne pas le reconnaître au niveau de l’Etat car le MMA dépend réellement de l’organisation qui le gère et je pense qu’il n’y pas autant de danger qu’en boxe.

Kappa : Pensez-vous que le MMA pourra être légalisé un jour ?
M.Kokuho : Je ne me rend pas compte vraiment de cette situation d’interdiction du MMA mais je pense que le MMA peut être légalisé.
La FILA (Fédération internationale de Lutte Associés) va prochainement reconnaître le MMA en tant que discipline amateur et donc il y aura probablement des compétitions de MMA amateur qui auront lieu. Ce sera reconnu en tant que sport alors que tout est parti d’organisations à la base.
Au Japon la Japan Wrestling Association (Association de lutte japonaise) va donc reconnaître le MMA amateur, car dépendant de la FILA, et par conséquent la Japan Olympic Committee (Comité Olympique Japonais) le reconnaîtra officiellement en tant que sport. Donc normalement les autres pays du monde devront se soumettre à ce principe, y compris la France.

Kappa : Très intéressante comme idée, mais est ce que cela sera suffisant pour faire changer l’avis des autorités en France ?
M.Kokuho : S’il y a des règles bien strictes avec une norme de sécurité prouvé jusque là par les combats, ainsi que des arbitres bien entrainés qui peuvent échanger des opinions avec une commission, je pense qu’un cadre minimum serait établi.
Il y a une vague mondiale de MMA en ce moment comme il y en a eu avec la boxe il fut un temps et vous pouvez voir que ce ne sont pas que des brutes qui combattent avec la force. SI vous regardez par exemple les combats de Hioki vous verrez que la technique importe plus et que tout le monde peut gagner.

Kappa : Merci pour ces lueurs d’optimisme pour le MMA français. Pouvez-vous conclure cet interview par un petit mot d’encouragement pour mes fans de MMA français ?
M.Kokuho : J’espère que bientôt le MMA sera légalisé en France et que le Sengoku sera diffusé pour que tous les fans puissent en profiter. Merci à vous !


Bonus (en off):

Kappa : Les combattants français du coup ne peuvent que peu s’exprimer dans leur pays et sont obligés de combattre à l’étranger ce qui n’est pas toujours facile.
M.Kokuho : Si le Sengoku peut leur apporter quelque chose nous sommes prêts à les aider, il y aura un tournoi Welter Weight bientôt…
Revenir en haut Aller en bas
Lud
Le Grand Frère


Power : 2905
Age : 40

MessageSujet: Re: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Dim 10 Mai 2009 - 11:11

Merci pour cette sacrée entrevue Akira

Des français au Sengoku, ça serait terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Joss



Power : 2790
Age : 41

MessageSujet: Re: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Dim 10 Mai 2009 - 11:33

C'est genial! Il a l'air tres sympa ce directeur, en tous cas il fait remonter l'espoir de "legalisation"avec ses dires car si c'est reconnus par le comité Olympique en tant que sport amateur la France n'aura d'autre choix que de le reconnaitre, ce serait beau!
Merci pour l'interview!
Revenir en haut Aller en bas
Matad.Or



Power : 1090
Age : 24

MessageSujet: Re: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Dim 10 Mai 2009 - 11:45

Ce qu'il dit rassure ! J'éspere aussi que nos Français pourront briller dans son organisation
Revenir en haut Aller en bas
Sergei-Kharitonov
Banned!!
Banned!!


Power : 143
Age : 34

MessageSujet: Re: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Mar 12 Mai 2009 - 12:24

Bravo Kappa ...
Revenir en haut Aller en bas
http://sergei-kharitonov.skyrock.com/
Minowa
Jean-Louis David


Power : 1626
Age : 27

MessageSujet: Re: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Mar 12 Mai 2009 - 14:33

Ce mec sait parler, merci pour l'ITW !

Le Sengoku est sans aucun doute l'organisation la plus professionnelle qui ait jamais existé au Japon !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)   Aujourd'hui à 0:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Takahiro Kokuho (directeur du Sengoku)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrice Ratti nouveau directeur de RenaultSport Technologies
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: