AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Daniel Woirin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lud
Le Grand Frère


Power : 2905
Age : 40

MessageSujet: Interview de Daniel Woirin   Sam 7 Aoû 2010 - 17:10

Entrevues réalisées par le site Riddum. Pour ceux qui ne connaissent pas cet entraîneur, n'hésitez pas à prendre un peu de temps pour de la lecture.








Présentation par lui même:

"J’ai passé mon Brevet d’Etat d’éducateur sportif où j’ai travaillé pendant huit ans les écoles primaires de la région parisienne. J’ai développé l’activité "Pieds-Poings" pendant trois ans faisant parti du programme scolaire, chose rare à l’époque. J’ai travaillé pour la FMDA "Commission éducative" avec Hervé Bruandet et Patrice Nebout, "Passage de grade national" avec Pud Pad Noi et ensuite entraîneur de l’Equipe de France de Muay Thai avec Farid Villaume, Assan, Nancy Joseph.
J'ai habité Rio de Janeiro où j’ai entraîné deux équipes professionnelles de MMA : la "RFT" et la "Black House".
J'étais entraîneur de Lyoto Machida pendant deux ans.
Entraîneur d’Anderson Silva pendant deux ans."



Daniel Woirin est en partance pour les Etats-Unis en ce moment même, pour rejoindre la Team Quest de Dan Henderson en Californie. Bien qu'il soit en plein déménagement et débordé par les modalités administratives, le coach de Muay Thai a quand même eu la gentillesse de répondre à quelques questions pour Riddum.com :


Riddum : Peux-tu nous expliquer comment tu t'es retrouvé à la Team Quest ?

Daniel Woirin : J’ai parlé avec Cyrille Diabaté, lui expliquant mon envie d’aller aux Etats-Unis pour travailler, et par son intermédiaire, Heath Sims est rentré en contact avec moi pour faire un essai durant deux mois.

Riddum : Quel est ton programme ces jours-ci, et pour les prochains jours/semaines ?

Daniel Woirin : Je règle beaucoup de problèmes administatifs [en ce moment].

Pour les semaines à venir, beaucoup de choses. Sokoudjou combat au Texas, Jesse Taylor au Canada et il y a aussi Dan [Henderson] qui combat en octobre et plein d’autres athlètes de la Team Quest.

Riddum : Quels sont les combattants que tu vas entraîner à la Team Quest ?

Daniel Woirin : Dan Henderson, Thierry Sokoudjou, Jesse Taylor, Tarec Saffiedine, Ricardo Feliciano, etc.

Riddum : Vas-tu rester à la Team Quest de Murrieta exclusivement ou vas-tu aller donner des cours dans les autres ?

Daniel Woirin : Je vais donner des cours exclusivement à la Team Quest mais c’est ouvert à tous les combattants.

Riddum : Dan Henderson n'est pas vraiment connu pour ses kicks. Comment comptes-tu t'y prendre avec lui et en général, comment fais-tu avec les combattants dont le jeu de kicks est plutôt limité ?

Daniel Woirin : Dan Henderson a des low kicks très puissants, de bonnes combinaisons pieds-poings, et un bon middle jambe avant, mais mon travail avec lui va être essentiellement tourné vers la moyenne et la courte distance, combinaisons poings/genoux, coude/genoux, saisie et poings, clinch et beaucoup de feintes.

Riddum : Quelles différences vois-tu entre la Team Quest et les centres d'entraînement que tu as connu ? En quoi les gyms américaines sont-elles différentes des brésiliennes ?

Daniel Woirin : C’est difficile à dire, il y a trop peu de temps que j’y suis.

Je dirais qu’au Brésil les entraînements sont plus centralisés, c’est-à-dire, ils pratiquent toutes les modalités au même endroit. Aux Etats-Unis, ils se déplacent plus de salle en salle.

Riddum : Il y a des rumeurs sur un possible combat entre Andre Galvao et Tarec Saffiedine pour le "Strikeforce: Houston" du 21 août. Tu connais les deux combattants, sais-tu où en sont les négociations ?

Daniel Woirin : Cela ne se fera pas cette fois-ci, mais je pense que ce n’est qu'une question de temps pour qu’ils combattent ensemble.

Riddum : Et par rapport à Henderson contre Babalu pour le mois d'octobre ou novembre ?

Daniel Woirin : Pour l’instant il n’y a rien d’officiel.

Riddum : Tu étais en Australie récemment pour suivre Sokoudjou et Jesse Taylor à l'Impact FC. Apparemment, certains combattants ne se sont pas fait payer... Quelles sont tes impressions sur cette situation ?

Daniel Woirin : Je suis allé en Australie avec Sokoudjou, Heath Sims et Ricardo Feliciano étaient avec Jesse Taylor.

Je pense que c’est juste une question de temps et qu’ils vont être payés.

Riddum : Sinon, il y a un combattant qui revient souvent dans les discussions en ce moment, c'est Jon Jones. Que penses-tu de lui ?

Jon Jones me fait penser à Anderson Silva. Il a tout pour être le futur champion des 93 kg.

Riddum : Tu connais bien Anderson Silva, que ce soit en tant qu'athlète ou individu. Maia avait fait une remarque légèrement provocatrice avant leur combat et Anderson avait cité cela comme raison à certaines insultes qu'il lui a proféré dans l'octogone. Sonnen en a fait 1000 fois plus que l'ancien challenger. Penses-tu que le trash talking de Sonnen va affecter Silva mentalement ?

Daniel Woirin : Cela fait parti du jeu, je pense qu’Anderson cette fois-ci, va rester bien concentré.

Riddum : Comment vois-tu le combat de samedi entre Anderson et Chael se dérouler ?

Daniel Woirin : Le favori est Anderson Silva mais après avoir vu le combat de Werdum contre Fedor, tout peut arriver.

Chael va attaquer pour réduire l’espace et mettre Anderson au sol pour travailler son ground and pound.

Anderson va travailler à distance et attendre le bon moment pour le contrer.

(D'une interview précédente) Riddum : Penses-tu que le fait qu'Anderson voulait (logiquement) éviter d'aller au sol face à des grapplers de la trempe de Thales Leites et de Demian Maia a affecté l'efficacité de son pieds-poings lors de ces deux matches, ou non ?

Daniel Woirin : Anderson a un très bon niveau au sol mais c’est vrai que quand tu rencontres des combattants du calibre de Thales et Demian avec un jeu au sol exceptionnel, cela a une influence sur ton comportement et sur ta stratégie de combat.

Riddum : Merci Daniel, un dernier mot pour la fin ?

Daniel Woirin : Un grand merci à Cyrille Diabaté pour son aide.

Un grand merci à Dan Henderson et à Heath Sims pour l’opportunité.




http://www.danielwoirin.com/



"Né de l’autre côte du périphérique le 30 janvier 1969 en France à Montreuil en banlieue Parisienne, Daniel Woirin est issu d'une famille plutôt modeste pour l’époque.
Il se débrouilla très vite seul pour exister, de tempérament explosif et bagarreur, il découvrit par lui même la rudesse du monde de la rue. Désertant ainsi les bancs de l’école car n’y voyant pas d’avenir, il décida de se prendre en main afin de canaliser toute cette énergie débordante au travers de son sport de prédilection : le Muay-Thaï.

Fréquentant les salles de boxe de sa région, il rencontra à 13 ans son premier entraîneur, Djamel Berrandou, le propulsant ainsi naturellement deux ans plus tard pour son premier combat sur les rings de Nanterre (Hauts-de-Seine) contre un combattant nommé «Djamaï» pour un match nul bien engagé qu’il se souviendra longtemps.

À cette époque, dans les années 80, les combats amateurs se faisaient sans protection mais déjà avec les règles professionnelles, ce qui impliquait bien des douleurs et demandait surtout un courage d’acier pour ne pas baisser les bras, Daniel, lui, continua...

Faisant son petit bonhomme de chemin dans ce milieu devenue Son monde, il se sépara de son premier entraîneur pour rejoindre Roger Paschy (véritable précurseur de la boxe thaïlandaise en France et un des pionniers en Europe), puis Pud Pad Noy (reconnu comme l'un des dix meilleurs boxeurs thaïs de tous les temps, installé en France) et pour finir, l’une des plus importantes pour Daniel, son mentor, Mustapha Benattia, qui l’accueillit comme un membre de sa famille lui transmit une confiance à toute épreuve et cette formidable envie de vaincre qui le suit toujours de nos jours en tant qu’entraîneur reconnu outre-Atlantique.

À 20 ans, il s’envole pour la Thaïlande (Le pays du Muay-Thaï) et y découvre le camps d’entraînement spécialisé le Pinsitchai dans la périphérie de Bangkok pour parfaire ses techniques de combat. Il y séjournera plusieurs semaines, mais Daniel s’aperçu qu’il fallait en découvrir plus sur cette culture dédiée à son sport et, y retourna à plusieurs reprises pour peaufiner son rêve de devenir un jour champion.

Représentant la France dans les années 90, il combattu à haut niveau d’illustres champions tel que Kertubi, Leidouni, Jeremie Charlet ou encore Khaled «le champion du monde Muay-Thaï en titre à cette époque» pour ne citer qu’eux et gravi les échelons pour se forger un palmarè élogieux.

Lors d’un mémorable combat contre Khaled en 1990 , son rêve tourna au drame à la cinquième et dernière reprise, à 30 secondes du gong final de ce rude affrontement ou tout était encore possible, Daniel brisa toutes ses chances de devenir à son tour champion du monde de boxe Thaïlandaise en se fracturant le tibia et du stopper l’affrontement malgré cette légendaire rage de vaincre qui le galvanisait.

Suite à cette grave blessure qui le sortit des rings et de toute compétition, il reprend ses études afin d’obtenir son brevet d’états d’enseignement sportif et devient éducateur au service des sports de la ville de Châtillon (Hauts-de-Seine), il y développa par la suite l'activité Pieds-Poings sur une période de 3 ans pour les écoles primaires, activité faisant partie du temps scolaire agréé par l'éducation nationale.

En parallèle, il s’associe avec la Fédération Française de Muay-Thaï, et participe au sein de la commission éducative pour l’attribution des passages de grade des futurs champions.
Il entraînera l'équipe de France durent les championnat d'Europe de 2002 à Lille où la France termina la plus médaillé, Kamel Malki et Vatsana Sedone arrachent l'or en Junior, Thery et Jean Baptiste Mylonas prennent l'argent, les seniors quant a eux arrachent trois médaillés d'or, Kabbourie Rachir, Fayçal Akhalafa et Thomas Dupuis.

En 2002, la vie de Daniel prend un tournant radical et décide de s'installer à Rio De Janeiro en famille pour des raisons personnelles.
Une fois sur place, il se rendit compte que ses talents d’entraîneur pouvaient également voir le jour et franchit quelques portes de salle de boxe pour à nouveau retrouvé cette ambiance électrique de claquements de cordes à sautées sur les parquets.
Rencontrant très vite des personnes influentes du milieu, on lui donne la possibilité d’assister à quelques séances.
De fil en aiguille, tout le monde s’accorde à dire que ce petit Français doit être bien plus qu’un simple remplaçant et devient naturellement une référence dans l’apprentissage du Muay-Thaï au pays de la Capoeira et du Jujitsu Brésilien.

Son nom se détacha du lot lorsqu’il entraîna individuellement Ricardo Arona (stars mondial de MMA) pour une victoire arrachée sur Sakuraba (champion Japonais).
Cette victoire lui ouvrit les portes de la RFT de Marcio Cromado comme spécialiste du Muay-Thaï en y pratiquant son art durant une année.
Généreux en effort et toujours prêt à mouiller le maillot, ses bons résultats se firent connaître aux oreilles de la Black House (équipe de MMA au premier rang mondial) de Carlao Barreto et Joinha ou figure Anderson Silva (actuel champion du monde), Lyoto Machida, Victor Belfort etc.
Il était jusqu'à maintenant l'entraîneur officiel en Muay-thai d’Anderson Silva.
Daniel Woirin est aujourd’hui l’un des meilleurs (striker coach) de son époque en MMA.

Daniel ouvre une autre page avec la Team Quest.... "
Revenir en haut Aller en bas
Joss



Power : 2790
Age : 41

MessageSujet: Re: Interview de Daniel Woirin   Sam 7 Aoû 2010 - 20:38

Et bien! Tres heureux que tu nous fasse decouvrir cet homme, perso je ne le connaissait pas, impressionnant quand meme ce qu'il a fait, et c'est pas finis! Franchement ça fait plaisir de voir que les Français se situent en "haut" en ce moment, avec Cyrille a l'UFC....Franchement bravo Daniel pour tout ce qu'il fait, et vas faire, j'espere qu'il restera aux USA et qu'il aura les resultats espérés.
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Daniel Woirin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Strasbourg: Interview de Daniel Bourdages
» Daniel espinoza
» Daniel Cousin exclu
» Interview Daniel Blach (Petit Bleu)
» Interview Daniel Du Plessis (site officiel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: