AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Cheick Kongo (Entrevue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Floasmonaco



Power : 49
Age : 24

MessageSujet: Interview de Cheick Kongo (Entrevue)   Lun 16 Aoû 2010 - 18:57


Interview exclusive de Cheick Kongo !
À 34 ans, Cheick Kongo, le gladiateur français natif de Sevran (93) doit son succès américain à un sport jusqu'ici peu pratiqué en France, le Free Fight autrement dit le combat libre où tous les coups sont permis!
Entrevue.fr est parti à la rencontre du champion du monde de Muay Thaï et de Kickboxing, Cheick Kongo !

Entrevue : Comment es-tu arrivé dans le monde du free fight?

Cheick Kongo : J’adore les sports de combats. J’ai commencé à l’âge de 5 ans. J’ai fait du karaté, du judo, du kendo… Ensuite, j’ai fait du kick boxing, de la lutte, du full contact, de la boxe anglaise, de la self defense et de la boxe thaï. Le free fight me permettait de mélanger toutes ces disciplines.

Tu étais bagarreur ?
Non, je chahutais avec mes amis, mais je voyais cela d’un point de vue amical. Mais si tu touchais à l’un de mes frères, petit ou grand, là ça partait. Mais à l’époque, on réglait ça en tête à tête. Il n’y avait ni couteaux, ni fusil, ni toute la cité qui arrivait !

Accepter la défaite c’est facile ?
Je n’ai jamais eu à rougir de défaites. Sur une centaine de combats, j’en ai perdu cinq ou six. Prendre des coups ne me fait pas peur. Les seules roustes que j’ai prises, ce sont ma mère et mon frère aîné qui me les ont administrées.

Tu as dû faire des sacrifices pour parvenir à ce niveau ?
Bien sûr ! En France je faisais des exhibitions avant de passer pro en 1996. J’avais un job dans le prêt à porter. Mon employeur état très flexible pour que je puisse m’entraîner. Si j’ai réussi, c’est aussi grâce à lui.

Tu gagnes bien ta vie ?
En France, mon premier cachet m’a rapporté 3000 euros, mais ça peut monter jusqu’à 10 000 euros. Aux États-Unis, c’est beaucoup plus intéressant. Les dotations peuvent atteindre 350 000 euros par combats, sans les sponsors. Cet argent me permet de vivre, de réaliser mes projets, d’aider mes proches…

Tu es fier de ton parcours ?
Oui, car j’ai ouvert la voie aux Français. Je suis le premier français à être entré à l’UFC, à y avoir réussi et à être dans le top ten des poids lourds, la catégorie reine de l’UFC.

Ton but, c’est la ceinture de champion du monde ?
Évidemment ! J’ai été champion du monde au sein de plusieurs organisations. Aujourd’hui, j’appartiens à L’UFC, la plus prestigieuse d’entre elles. Et mon objectif, est d’en devenir le champion du monde.

La notoriété est importante pour toi ?
Je ne recherche pas la notoriété. En France, je ne suis pas connu. Mais aux États-Unis, les gens que je croise dans la rue savent qui je suis, demandent des autographes, des photos…

Comment as-tu séduit le public américain ?
Le public américain m’aime bien parce que je suis vif, je bouge beaucoup, ce qui est rare chez les lourds. Cela est dû aussi au fait que j’ai battu Kro Kop (Evil or Very Mad), un croate qui est un gros cogneur qui gagnait tous ses combats par KO. ça prouve qu’ils me respectent pour ce que je fais. Ils me surnomment le French striker.

Ca a toujours été le cas ?
Au début on n’a pas cru en moi car j’étais issu de banlieue sensible. Mais mon casier est vierge et je suis fier de là d’où je viens. Si cela donne des perspectives aux jeunes en situation difficile, c’est tant mieux.

Tu aurais pu mal tourner ?
Je n’aurais pas mal tourner car je suis quelqu’un de réfléchi. Ceux qui tournent mal agissent et réfléchissent ensuite, mais il est trop tard.

Tu as déjà songé à ta retraite ?
Tous les jours je pense à la retraite. Si tout va bien, j’irai jusqu’à 45 ans. Beaucoup de choses m’intéressent. J’ai notamment reçu des propositions pour le cinéma aux USA. Pour l’instant je veux laisser cela aux professionnels, mais pourquoi pas tenter l’expérience ?

Es-tu flatté d’avoir ton propre personnage dans un jeu vidéo ?
C’est gratifiant d’avoir mon propre personnage dans le jeu vidéo UFC 2009 et 2010. Je n’y joue pas car j’ai du mal à me voir me faire casser la gueule, même lorsqu’il s’agit d’un jeu vidéo. (Rires).

Revenir en haut Aller en bas
Smallz



Power : 145
Age : 29

MessageSujet: Re: Interview de Cheick Kongo (Entrevue)   Lun 16 Aoû 2010 - 21:27

Merci pour l'interview l'ami
Par contre, un truc m'a surpris ! (ou le Kro Kop Laughing)

Floasmonaco a écrit:

Tu as déjà songé à ta retraite ?
Tous les jours je pense à la retraite. Si tout va bien, j’irai jusqu’à 45 ans. Beaucoup de choses m’intéressent. J’ai notamment reçu des propositions pour le cinéma aux USA. Pour l’instant je veux laisser cela aux professionnels, mais pourquoi pas tenter l’expérience ?

Sur Facebook il avait annoncé prendre sa retraite d'ici 2 ans... Faut que je retrouve l'article !

EDIT :
Citation :
Certains vont jusqu'a 45-46 ans. pas moi. J'ai d'autres occupations.
source


Dernière édition par Smallz le Mar 17 Aoû 2010 - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sergei-Kharitonov
Banned!!
Banned!!


Power : 143
Age : 34

MessageSujet: Re: Interview de Cheick Kongo (Entrevue)   Mar 17 Aoû 2010 - 8:48

Merci pour l'interview
Revenir en haut Aller en bas
http://sergei-kharitonov.skyrock.com/
Wandforlife



Power : 872
Age : 28

MessageSujet: Re: Interview de Cheick Kongo (Entrevue)   Mar 17 Aoû 2010 - 13:31

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Cheick Kongo (Entrevue)   Aujourd'hui à 10:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Cheick Kongo (Entrevue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cheick Kongo
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: