AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Jérôme Le Banner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy_Peters
Officiel Designer


Power : 3564
Age : 32

MessageSujet: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 12:18

Entretien de JLB pour le magazine Karate Bushido n°1009. (septembre 2010)



La star du K-1 accorde un entretien exclusif au magazine Karate Bushido.

Jérôme Le Banner : « Je veux sortir par la grande porte. »

Ce n'est pas facile d'obtenir une interview de Jérôme Le Banner. Aujourd'hui, il préfère laisser la parole à la génération montante, c'est tout à son honneur. Mais il ne doit pas oublier qu'il est un exemple formidable de réussite pour tous les pratiquants d'Arts Martiaux et de sports de combat. Par amitié, il s'est confié... avec son franc-parler.

Propos recueillis par Max Pluzny > Photos : Victor Podgorski

___________________________________________________


Joint par téléphone, Jérôme Le Banner n’est pas vraiment très chaud pour réaliser cet entretien. Pas parce qu’il nous « boude », bien au contraire. Le Normand se souvient que c’est Karaté Bushido qui lui a offert sa première couverture et ses premiers articles. Il ne veut plus simplement trop se mettre en avant. Jérôme veut laisser la place aux jeunes. Nous commençons par parler de chiens, l’une de ses passions, de la blessure de l’un de ses potes journaliste à notre magazine, de tout et de rien, et là, tout doucement Jérôme Le Banner se laisse convaincre. Sa nouvelle vie aux Pays-Bas, le K-1, Quarteron, le cinéma, nous abordons différents domaines. Action !

Au-delà de ta victoire face au Canadien Tomas Novack, c’est la manière que l’on retient. Une accélération dans le 5ème round ponctuée par un formidable crochet du droit qui a électrocuté ton adversaire.

Le punch était un peu resté dans le vestiaire ces derniers temps. Mes entraînements au « Chakurikis » d’Amsterdam commencent à payer.


Pourquoi es-tu parti chez Tom Harinck ?

D’abord il faut savoir que l’on n’est pas accepté comme ça chez les Néerlandais. Au départ, j’aurais voulu aller m’entraîner chez André Manaart (Mejiro Gym d’Amsterdam), maison est trop « pote ». Ce n’est pas bon pour moi. Il me fallait un vrai « senseï ». Tom Harinck, ancien boxeur et karatéka, est l’un des tout premiers européens (si ce n’est le premier) à être parti en Thaïlande. Il a créé le « Chakurikis » en 1972. C’est lui qui a ramené le Muay Thaï aux Pays-Bas, pas un autre. Jan Plas (créateur du Mejiro Gym d’Amsterdam) a été l’un de ses élèves, il ne faut pas l’oublier. Quand tu arrives au « Chakurikis », il y’a une ambiance de travail incroyable, une ambiance martiale que j’aime. Le Muay Thaï est un Art Martial avec toutes ses valeurs et sa culture. La plupart des sociétaires du « Chakurikis », que ce soient les combattants de MMA ou de boxes pieds et poings ont la fibre martiale. On salue avant le cours, après le cours, comme dans un dojo. Si un jour je dois jouer un rôle au sein de la Fédération Française des Sports de Contact, je veux mettre toutes ces valeurs en avant. A commencer parle respect du professeur bien évidemment.

Il te fallait un entraîneur emblématique et charismatique comme Tom Harinck ?

Tom Harinck, c’est les Pays-Bas avec tout ce que cela représente, l’autre pays du « tibia » après la Thaïlande. Tom a eu une vie exceptionnelle, il a vécu avec quatre femmes chez lui. C’est un personnage hors pair qui a vécu une vie rocambolesque.

C’est Tom Harinck qui a formé les deux premiers vainqueurs du K-1, Branco Cikatik et Peter Aerts ?

C’est clair…

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour aller chez lui ?

Je pense que je suis parfois un peu « con », c’est dans ma nature. Tom m’a d’ailleurs posé cette question. Le problème c’est que dès que je passais aux Pays-Bas et que j’entendais parler néerlandais, je me croyais à la conférence de presse du K-1. Cela me donnait une poussée d’urticaire. Je me retrouvais en terrain hostile. Je ne me voyais pas aller faire mes courses aux côtés de « gonzesses » de 1,80m et de « mecs » qui font la plupart 1,95cm. Bien évidemment, j’exagère, c’est une image. Mais j’étais en terrain hostile. J’étais bien dans mon petit Etretat avec Arsène Lupin (originaire du coin). Pour moi, tout ça était très difficile, voilà pourquoi j’ai attendu aussi longtemps.


Comment s’est passé le premier contact avec les élèves de Tom Harinck qui possède de nombreux poids lourds ?

Très bien, vraiment très bien. Je me souviens, lorsque j’ai combattu et battu Remy Bonjasky à Amsterdam en 2006, j’ai vu que j’étais très populaire et très apprécié aux Pays-Bas. Je me souviens que Rani Berbachi m’a dit : « on vient chez eux faire un hold-up ». Pour en revenir aux sociétaires du club, ils ont tous une immense admiration pour moi… jusqu’au tatami. Mais il a fallu que je sois à la hauteur de ma réputation et cela n’a pas été facile. D’entrée de jeu, on s’est mis sur le « gueule ». On a fait et l’on continue à faire des mises de gants très musclées, viriles. Cela a tout de suite été chaud.

Tu as dû te faire respecter d’entrée ?

Au départ, j’allais le matin au club avec la peur au ventre. Mais il a bien fallu que je leur montre qui est Le Banner. Je ne pouvais pas les décevoir.

Et maintenant ?

C’est entraînement matin et soir. Là, je suis en vacances, mais je n’ai qu’une hâte, retourner au club et mettre les gants avec les « mecs ». On forme une famille au « Chakurikis » et je sais que l’on a besoin de moi pour mettre les gants comme moi j’aurais besoin d’eux pour préparer Séoul. Je me dois de retourner là-bas au plus vite. On est cinq ou six poids lourds à combattre dans les semaines à venir, donc retour au « Chakurikis », fini le farniente.

Tu penses que ceux qui t’avaient enterré un peu vite vont être surpris ?

J’ai appris depuis bien longtemps qu’il ne servait à rien de parler. Je préfère d’abord agir et parler ensuite. Je veux sortir par la grande porte.


Jérôme Le Banner possède toujours l'Oeil du tigre. Il ne veut surtout pas faire de déclarations tapageuses. Il préfère désormais agir. C'est sur le ring que le Français veut s'exprimer à cent pour cent.

Tu fais beaucoup de sacrifices dont le plus important celui de ne pas trop voir ta fille ?

Cela fait un an entre les films que j’ai tournés, « Bruc » avec Vincent Perez et « Fatal » de et avec Mickaël Youn, plus les entraînements, que je ne vois pas vraiment ma fille. Rien que pour cela, il faut que ça paye. J’ai la rage pour aller loin, très loin.

J’ai entendu dire que tu désirais prendre Badr Hari ou bien Alistair Overeem pour les éliminatoires du K-1 début octobre à Séoul ?

Je m’en fous, je prendrai celui qu’on me proposera, ce n’est pas un problème. J’aurais pu par exemple aller m’entraîner à la « Golden Glory », mais dans ce team, il y’a des mecs avec qui j’ai envie de me frotter. Cette équipe est une grosse cylindrée avec Semmy Schilt, Gokhan Saki, Errol Zimmerman, Alistair Overeem et Chalid Die Faust entre autres.

Comment cela passe avec Peter Aerts ?

Très bien, je vais chez lui, on se voit souvent. J’ai toujours eu du respect pour lui. Avant de le rencontrer, pendant la (nos) rencontre (s) et après.

Un petit mot sur Patrice Quarteron ?

Je peux comprendre sa frustration et l’idée qu’il veuille me pousser à la retraite. Je dis OK : « Mais fais tes classes, comme j’ai pu le faire ». Je comprends que la plupart des poids lourds veuillent nous envoyer à la retraite Peter Aerts et moi. Nous sommes les « hommes » à abattre pour entrer dans la cour des très grands. Même s’il a du respect pour le vieux lion, le jeune lion veut le manger et c’est normal. Patrice a quand même 32 ans, ce n’est pas un tout jeune. Patrice Quarteron est un fan ou en tout cas l’a été et longtemps. Mais encore une fois, je comprends sa frustration. Qu’il passe les paliers et ensuite on pourra se rencontrer. Pour le moment il a pris qui ? Tu penses bien que je n’ai pas peur de lui ni de son regard. On en a parlé lui et moi après mon combat à la Réunion. On sait très bien pourquoi il fait cela. Lorsqu’il est arrivé sur le ring, je cherchais les caméras de « surprise sur prise », cela m’a bien fait rire. Je devrais lui donner comme ça sa chance, pourquoi ? Qu’il fasse ses classes. C’est trop facile de se faire du buzz sur mon dos. Mais qu’il ne focalise pas que sur moi car en attendant il perd du temps. Patrice doit avancer… « Si tu as foi en toi, va faire ton show ailleurs, là où il y a du gratin ». Ensuite, on verra…


Le Français est bien décidé de laisser sa garde haute afin de pouvoir bien riposter.

Quels sont justement les jeunes poids lourds qui te font impression ?

Gokhan Saki et Errol Zimmerman sont très forts, surtout Saki. Ghita aussi est bon. Il ne faut pas oublier Brice Guidon. C’est le désespoir des singes. Brice est comme un conifère, les singes montent à tous les arbres sauf les sapins qui ont les épines à l’envers. Brice a battu des types très forts. Il les lessive parfois dans le premier round. Lorsque Brice Guidon (arrêt 1er round) a boxé Patrice Quarteron, il était très jeune, trop jeune. Aujourd’hui Brice n’est plus le même.

Parle-nous de ton dernier film « Fatal bazooka » qui a bien cartonné non ?

Oui, en effet, un film de et avec Mickaël Youn. La critique a plutôt été élogieuse et l’on se dirige tout doucement vers les deux millions d’entrées. C’est une belle expérience. J’ai un rôle plutôt inattendu qui, je pense, a fait marrer les gens. « Bruc » de Daniel Benmayor avec Vincent Perez devrait sortir dans les mois qui viennent et j’ai un petit rôle à tourner dans « Les mouvements du bassin », un long métrage d’Hervé P.Gustave avec Rachida Brakni et Eric Cantona. Je tiens le rôle d’un professeur d’Arts Martiaux. Je suis un « sensei » de Karaté traditionnel.


Jérôme au côté de Vincent Perez dans le film "Bruc" qui doit sortir tout prochainement.


David Hallyday est un inconditionnel des sports de combat et de La star du K-1.

Tu es un très grand fan de Louis de Funès ?

Oui, un très grand fan de Louis de Funès. C’est très difficile de faire rire les gens. Cela m’a été confirmé par Gérard Depardieu, un monstre sacré du cinéma. Il faut être en symbiose avec soi-même pour faire rire les autres.

Que peut-on te souhaiter pour les semaines à venir ?

Que je ne me blesse pas ! Le volonté et les c… sont là, mais il faut tirer de plus en plus sur la machine. Je ne veux pas me blesser pour pouvoir aller au bout d’une belle histoire.


Jérôme Le Banner, un physique hors-norme.

Tu t’es fixé une limite ?

Si je m’étais écouté, j’aurais déjà tout arrêté, il y’a deux ans. Maintenant je n’ai pas de limite.

Un petit mot pour nos lecteurs ?

Ils m’ont toujours soutenu depuis le début. Mais je le répète, maintenant place aux jeunes. Il y a plein de garçons talentueux qui méritent que l’on s’intéresse à eux. Je ne veux pas faire une génération de frustrés. Je suis toujours étonné de l’effet que je peux faire sur les gens. Je comprends que cela soit écrasant. Certains ont le don du ciel…

http://www.lebannerofficial.com/index.php?option=com_content&task=view&id=155&Itemid=1


Karate Bushido n° 1009 - Spécial Rentrée

Revenir en haut Aller en bas
Jax
Sons of Anarchy


Power : 3509
Age : 33

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 13:14

Merci pour cette superbe interview JP .
Revenir en haut Aller en bas
Wandforlife



Power : 872
Age : 28

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 15:28

Merci Jimmy !
Revenir en haut Aller en bas
Nico13700



Power : 296
Age : 39

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 16:42

Revenir en haut Aller en bas
Sergei-Kharitonov
Banned!!
Banned!!


Power : 143
Age : 34

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 17:44

Merci Jimmy
Revenir en haut Aller en bas
http://sergei-kharitonov.skyrock.com/
Atyla



Power : 75
Age : 39

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 19:11

Jimmy, Merci...Peux-tu le poster sur B.K ou m'autorises-tu à le faire ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Admin



Power : 11695

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Ven 3 Sep 2010 - 21:52

Merci pour l'itw JP! Pour info, Quarteron aurait refusé de recombattre Brice Guidon....
Revenir en haut Aller en bas
Atyla



Power : 75
Age : 39

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Sam 4 Sep 2010 - 7:57

High Octane a écrit:
Merci pour l'itw JP! Pour info, Quarteron aurait refusé de recombattre Brice Guidon....

Je confirme ( J'ai eu également confirmation) !
Revenir en haut Aller en bas
The'ShArK
Les dents de la mer


Power : 544
Age : 34

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Sam 4 Sep 2010 - 8:48

Merci, hâte de le voir à l'oeuvre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy_Peters
Officiel Designer


Power : 3564
Age : 32

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Sam 4 Sep 2010 - 9:43

Bien sur Atyla, avec plaisir ! Je te laisse le soin de la poster sur le site du Brazilian Klans Wink

J'espère juste que Karate Bushido ne diront rien si ils tombent dessus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Atyla



Power : 75
Age : 39

MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Sam 4 Sep 2010 - 10:30

Jimmy_Peters a écrit:
Bien sur Atyla, avec plaisir ! Je te laisse le soin de la poster sur le site du Brazilian Klans Wink

J'espère juste que Karate Bushido ne diront rien si ils tombent dessus ^^

Pascal Iglicki est membre du Forum...Si je cite la source, je crois même que ça lui fera plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Jérôme Le Banner   Aujourd'hui à 3:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Jérôme Le Banner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou
» [Bonus 11 commandements] Interview M-Y

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: