AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Cyrille Diabaté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kreem
PoD Fighter


Power : 2621
Age : 35

MessageSujet: Interview de Cyrille Diabaté   Jeu 14 Oct 2010 - 2:10

Cyrille "The Snake" Diabaté discute de plusieurs sujets à quelques jours de son combat de l'UFC 120 face à Alexander Gustafsson.




UFC : Félicitations pour ta victoire à ton premier combat en UFC. Es-tu content de ton combat contre Luiz Cane ?

Cyrille Diabaté : Pas totalement. Mais je pense que j'ai beaucoup appris de ce combat, surtout sur comment entamer une rencontre. On va faire ça différemment la prochaine fois.

UFC : Tu t'es fait sonner en début de rencontre. Penses-tu avoir échappé de peu à la défaite, ou était-ce juste un incident de parcours avant la victoire ?

CD : Je pense qu’on est toujours proche de la défaite, ou plutôt qu'on est toujours à une erreur de la défaite. Mon adversaire a commis plus d'erreurs que moi, j'ai réussi à les exploiter plus qu'il n'a pu le faire avec les miennes. Par conséquent, il était logique que je gagne.

UFC : Tu as montré de bonnes compétences en lutte pour arriver à te relever, ce qui a dû être une satisfaction pour toi ainsi que pour tes partenaires à la Team Quest.

CD : Les techniques que j'ai utilisé pour me remettre du knockdown n'étaient pas des techniques de lutte, mais plutôt de Jiu-Jitsu. Je dois ce niveau à tous mes partenaires d'entraînement en France. Ceci étant dit, je sais que mes amis à la Team Quest étaient très contents de ma victoire.

UFC : La dernière fois qu'on s'est parlé, tu m'as dit que ta préparation avait uniquement lieu en France. Cette victoire montre que c'était le bon choix, vas-tu continuer à te préparer en France ?

CD : Ça dépendra de beaucoup de facteurs. Mais je suis déterminé à montrer que nous n'avons rien à envier aux autres pays. Il faut juste s'entraîner avec les bonnes personnes, et avoir un entraînement de qualité. En France, on n'est pas moins des guerriers qu’ailleurs, et certainement pas moins techniques, en particulier debout. On a juste besoin d'une structure nationale pour autoriser et réguler [le sport] afin que les jeunes combattants gagnent en expérience et évoluent.

UFC : Certains parlent de la pression du premier combat à l'UFC. Est-ce que ce fut un problème pour toi ou ton expérience au PRIDE et dans d'autres évènements majeurs t'ont permis de mieux gérer le trac ?

CD : Comme je l'ai déjà dit avant, ça fait maintenant 20 ans que je combats. J'ai été champion du monde 4 fois. J'étais un champion bien avant de combattre au PRIDE. J'ai combattu au plus haut niveau dans d'autres formes de combat bien avant d'arriver à l'UFC. Un combat n’est pas plus difficile parce que le MMA est plus populaire. Un combat est un combat. Combattre contre un champion de boxe thaï sous les règles de la boxe thaï ou un champion de MMA sous les règles du MMA est pareil. Une fois que tu as pris conscience de ça, tu gères beaucoup mieux la pression. Je suis aussi relativement calme au naturel.

UFC : Quand on parle aux gens en France qui connaissent un peu le MMA, ils t'admirent parce que tu as combattu et gagné en UFC. Est-ce quelque chose qui t'affecte dans ta vie de tous les jours, ou le nombre de personnes voulant s'entraîner avec toi par exemple ?

CD : Là encore, j'ai la chance de bénéficier de la popularité de l'UFC et j'en suis reconnaissant. Bien sûr que je suis content, mais en même temps, je suis un peu amer quand je pense qu’après 19 ans de compétition, je commence tout juste à gagner de la reconnaissance. C'est à moi d'en tirer parti.

UFC : Que sais-tu de ton adversaire de l'UFC 120, Alexander Gustafsson ?

CD : Je pense qu'il pose plus de problèmes que Luiz Cane, mais en même temps, j'aime les challenges, et je sais qu'on va donner un bon combat pour les fans. Il est agressif et il frappe fort, Ce combat n'ira pas à la limite.

UFC : Qu'as-tu changé dans ta préparation entre le combat contre Cane et celui-ci ?

CD : Pas grand-chose, si ce n'est quelques petits détails techniques. Je m'attends à beaucoup plus de lutte contre lui que contre mon adversaire précédent cela dit.

UFC : Tu as un lutteur de la Team Quest avec toi en ce moment. Est-il ici pour t'aider dans ta préparation ou pour enseigner à la Snake Team ?

CD : Un peu des deux. Mon ami voulait visiter la France depuis longtemps et venir à la Snake Team pour s'entraîner avec nous. Il a pris l'opportunité de venir pendant ma préparation, et faire d'une pierre deux coups.

UFC : Peux-tu nous en dire un peu plus sur lui ?

CD : Isaias Alvarado est un combattant et un coach assistant qui a travaillé, combattu et qui s'est entraîné à la Team Quest. J'ai vécu un moment en Californie et on est devenu bons amis. C'est un bon coach et une personne géniale à s'entraîner avec. Certains ont ça en eux, ils arrivent à faire ressortir le meilleur d'un combattant, et il a ça.

UFC : À ton avis, quel sera ton plus grand avantage contre Gustaffson, et quel sera le plus grand danger ?

CD : Mon expérience au plus haut niveau sera mon plus grand avantage. Le plus grand danger pour moi serait d'arriver trop détendu contre un adversaire qui est agressif d'entrée de jeu.

UFC : Qu'est-ce que ça veut dire pour toi de combattre à l'UFC en Angleterre, sachant qu'il y aura beaucoup de Français et même des fans anglais qui ont suivi ta carrière depuis un moment ?

CD : J'en suis très content. J'ai de la famille en Angleterre et je sais que mes amis et les membres de la Snake Team vont venir nombreux. Quand on a sa famille et ses amis autour de soi, on se sent plus fort.

UFC : Quelle différence ça fait de pouvoir combattre à ce niveau à seulement quelques heures de là où tu vis, au lieu de devoir voyager à l'autre bout du monde ?

CD : J'aime voyager, c'est une de mes passions. Mais en même temps, je sais que je ne souffrirai pas du décalage horaire. Quand je combattais au Japon, le voyage était déjà une épreuve en soi.

UFC : As-tu un mot à dire pour les fans de l'UFC et du Snake ?

CD : Je voudrais dire que je ne suis pas un combattant exceptionnel, juste un combattant normal avec des rêves, de la détermination, et la volonté de les réaliser, comme tous les mecs à l'UFC. Contrairement à ce que beaucoup de fans croient, tous ces mecs sont normaux. C'est quelque chose que les gens doivent comprendre. Tout le monde peut atteindre ses rêves, aussi difficile qu'ils soient. On doit juste y croire, se battre pour cela, et n'avoir aucun regret à la fin. C'est quelque chose que je cherche à enseigner quand j'enseigne le MMA. Bonne chance à tous. Gardez la foi. Peace.

Source: Riddum
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/kreem
The'ShArK
Les dents de la mer


Power : 544
Age : 34

MessageSujet: Re: Interview de Cyrille Diabaté   Jeu 14 Oct 2010 - 9:23

Merci pour l'interview !!
je lui souhaite une bonne réussite pour ce combat, qu'il représente bien la France !!! WaaAaAaaAaaarrRRRR !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Cyrille Diabaté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Christophe le Bouille
» Interview de Samuel Eto'o qui revient sur l'OL
» Interview exclusive d'Ali Mathlouthi pour forumrcs.com
» [Behind Basketball] Interview Philippe Amagou
» [Bonus 11 commandements] Interview M-Y

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Fight :: MMA News :: News & Interviews-
Sauter vers: